RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le W3C, pour un Web libre de droit

Réuni mardi 20 Mai à Budapest, le W3C a choisi le changement dans la continuité. Le consortium a confirmé qu'à l'avenir les standards technologiques du World Wide Web seront pas sujets à redevance. L'organisme de préconisation regroupe en son sein tous les grands éditeurs et centres de recherche qui ont accompagné l'essor d'Internet. Les membres du W3C qui détiendraient un brevet susceptible d'être inclus dans une recommandation du consortium sont donc invités à abandonner leurs droits. Pour le directeur du W3C, Tim Berners-Lee, la ligne adoptée par le W3C jette les bases d'une « nouvelle décennie d'innovations techniques, de croissance économique et d'avancées sociales », sous le prisme du Web. Cette décision entérine officiellement l'abandon de la licence Rand (Reasonable and Non-Discriminatory) qui entretenait le flou sur la question des royalties liées aux brevets. Plus que jamais le maître mot du W3C est donc : interopérabilité. Pour la plus grande satisfaction des partisans de l'open-source en général et de la licence GPL en particulier. A quelques semaines d'une décision du Parlement européen concernant la brevetabilité des logiciels (déjà acquise aux Etats-Unis), la prise de position du W3C constitue un camouflet pour tout ceux qui entretiennent encore l'illusion d'un Web simple agglomérat de solutions propriétaires.

OINet : http://www.01net.com/article/208499.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top