RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Voyages-sncf.com lance l'achat de billets de train sur mobile

Dès ce mardi 4 décembre, les usagers peuvent utiliser un canal supplémentaire pour acheter leurs billets de train. Le site marchand de la SNCF se décline sur téléphone mobile. En se connectant sur voyages-sncf.mobi depuis leur portable, les mobinautes peuvent consulter les horaires des trains, réserver des voyages ou même acheter leurs billets au moyen d'une connexion sécurisée. « Cette année, voyages-sncf.com va enregistrer un volume d'affaires autour de 1,8 milliard d'euros. Nous voulons reproduire un succès équivalent sur le téléphone mobile, commente Christophe Léon, directeur marketing de voyages-sncf.com. Jusqu'à présent les utilisateurs ne peuvent acheter sur leur téléphone que des services dits de convivialité

Sans dévoiler ses objectifs chiffrés, le site marchand fait de bons pronostics pour son nouveau canal de distribution, à en juger les premiers retours de ses utilisateurs. Près de 6 000 visiteurs par jour se sont connectés au service, lors de la période de bêta-test. Environ 20 achats quotidiens de billets ont été réalisés. Et ce, alors qu'aucune opération de communication n'avait été faite par l'entreprise hormis l'envoi d'une invitation à quelques milliers de privilégiés.

Pour accéder au service, l'utilisateur doit posséder un téléphone supportant les connexions sécurisées. Soit 90 % des mobiles du marché, selon les chiffres avancés par le site marchand de la SNCF. Afin d'éviter toute mauvaise surprise, il est demandé au client d'effectuer un test préalable. Un simple clic sur un lien permet de vérifier si le processus d'achat pourra être réalisé.

L'utilisateur indique ensuite, dans une interface très dépouillée, sa destination et sa date de départ. Après avoir choisi son train, il peut acheter son billet comme il le ferait sur le site historique de Voyages-sncf, et sans aucun surcoût (en dehors du coût de la communication). Tout simplement en saisissant son numéro de carte bancaire via une connexion sécurisée. Un SMS lui est alors envoyé sur son portable. Le message fait office de preuve d'achat, comme l'est l'impression du récapitulatif d'une commande en ligne. Une confirmation de la transaction peut être également envoyée par mail à la demande de l'utilisateur.

[OINet">logo, sonnerie, etc, NDLR]. Nous sommes l'un des premiers leaders de l'e-commerce à arriver sur le mobile. »

Sans dévoiler ses objectifs chiffrés, le site marchand fait de bons pronostics pour son nouveau canal de distribution, à en juger les premiers retours de ses utilisateurs. Près de 6 000 visiteurs par jour se sont connectés au service, lors de la période de bêta-test. Environ 20 achats quotidiens de billets ont été réalisés. Et ce, alors qu'aucune opération de communication n'avait été faite par l'entreprise hormis l'envoi d'une invitation à quelques milliers de privilégiés.

Pour accéder au service, l'utilisateur doit posséder un téléphone supportant les connexions sécurisées. Soit 90 % des mobiles du marché, selon les chiffres avancés par le site marchand de la SNCF. Afin d'éviter toute mauvaise surprise, il est demandé au client d'effectuer un test préalable. Un simple clic sur un lien permet de vérifier si le processus d'achat pourra être réalisé.

L'utilisateur indique ensuite, dans une interface très dépouillée, sa destination et sa date de départ. Après avoir choisi son train, il peut acheter son billet comme il le ferait sur le site historique de Voyages-sncf, et sans aucun surcoût (en dehors du coût de la communication). Tout simplement en saisissant son numéro de carte bancaire via une connexion sécurisée. Un SMS lui est alors envoyé sur son portable. Le message fait office de preuve d'achat, comme l'est l'impression du récapitulatif d'une commande en ligne. Une confirmation de la transaction peut être également envoyée par mail à la demande de l'utilisateur.

[OINet

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top