RTFlash

Le vote en ligne réduit l'abstention

Le vote par Internet, de dimension nationale et reconnu officiellement, n'est plus un mythe. C'est en Suisse que le rêve de nombreux internautes s'est concrétisé. Dimanche 26 septembre, lors d'un référendum national, quatre communes du canton de Genève ont participé à ce projet pilote. Le dépouillement des bulletins électroniques aura duré exactement 13 minutes et 5 secondes. Aucun problème technique ni aucune attaque n'ont entaché ce scrutin. Une première mondiale. Et un véritable succès.Le vote par Internet de dimanche concernait quelque 22.000 électeurs. 21,8 % d'entre eux, soit 2 723 exactement, ont choisi de voter tranquillement assis depuis chez eux, derrière un ordinateur. Les électeurs genevois concernés avaient déjà eu l'occasion de voter en ligne à quatre reprises lors de scrutins municipaux. Ce dimanche, le référendum était organisé à un échelon national. La participation totale dans les quatre communes du canton a dépassé de 3,2 % à 5,8 % la moyenne de participation des cinq dernières années. "Le volet participation est essentiel dans la mise en place de ce projet", a indiqué au Journal du Net Robert Hensler, Chancelier d'Etat de la République et canton de Genève.Les Suisses sont appelés à voter un minimum de quatre fois par an. De quoi lasser même les plus citoyens d'entre eux. "Partant de ce constat et également du fait que l'abstention est plus importante dans la catégorie d'âge des 18-30 ans, nous avons souhaité mettre en place un système simple qui simplifie et favorise la participation", explique Robert Hensler. De fait, les jeunes ont plébiscité ce nouveau mode de scrutin. L'âge des votants est situé autour de 30 ans, alors que le vote par correspondance est plutôt celui des plus de 50 ans. Autre tendance marquante : plus de la moitié des votes électroniques ont été enregistrés lors de la dernière semaine du scrutin. Les Suisses disposent en effet de trois semaines ouvrées pour voter par correspondance. Cette donnée souligne la différence de comportement des utilisateurs du Net. "Le vote est plus réfléchi, constate Robert Hensler. Mais surtout, on remarque que les citoyens ont entièrement confiance dans le système mis en place en termes de transmission de l'information et de délais.""Ce premier scrutin fédéral en ligne est une étape importante pour la démocratie et nous ouvre de belles perspectives sur le plan national", déclare Robert Hensler. La prochaine étape est l'extension du bulletin électronique à huit communes du canton de Genève, soit quelque 40.000 électeurs. A terme, "ces expériences ouvrent la voie à une éventuelle adoption du vote électronique en Suisse", conclut le Chancelier d'Etat.

JDNet : http://www.journaldunet.com/0409/040929ivotesuisse.shtml

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top