RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Vols paraboliques : 3 projets lycéens en impesanteur

La première campagne 2011 de vols paraboliques du CNES a eu lieu du 9 au 12 mai 2011 à Bordeaux Mérignac. 3 projets de lycéens de la 2nde à la Terminale ont été embarqués à bord de l’Airbus A300 ZERO-G.

Des expériences de lycéens en impesanteur

Du 9 au 12 mai 2011, la récente campagne CNES de vols paraboliques à Bordeaux Mérignac a été  l’occasion pour les équipes scientifiques sélectionnées d’étudier leurs dispositifs expérimentaux en condition de micropesanteur. Grâce au Projet Parabole proposé par le Service Jeunesse et acteurs de l’Education du CNES, cette année encore, 3 équipes de lycéens français de la 2nde à la Terminale ont embarqués leurs propres expériences à bord.

Tir balistique, différence entre masse et poids, oscillations d’un pendule, comportement de liquide, ont été quelques unes des notions analysées lors des 31 séquences de 22 sec d’impesanteur du vol parabolique.

Les projets lycéens ont été sélectionnés suite à un appel à candidature lancé à l’ensemble des établissements du territoire en avril 2010.Une petite dizaine y ont répondu.

Un défi collectif pour mieux appréhender la réalité

« Beaucoup d’enseignants s’imaginent que l’on attend des expériences particulièrement techniques ou innovantes. Or les principaux critères de sélection sont l’intérêt pédagogique, la faisabilité et l’association primordiale des jeunes à la candidature » insiste Gilles Tavernier, chef du Projet Parabole au Service Jeunesse et acteurs de l’Education du CNES.

Côté élèves, le bénéfice est appréciable : « Les vols paraboliques rendent intelligibles des concepts naturels, comme la pesanteur et des phénomènes liés tels que la convection, la poussée d’Archimède…, qui, sans l’expérimentation, restent souvent trop théoriques » constate Gilles Tavernier. Sans compter le travail en équipe, la méthode expérimentale et la démarche de projet. « C’est complet et formateur » rajoute l’ingénieur du CNES.

Outre le prêt d’un châssis expérimental pour le vol, le CNES assure, en association avec les ingénieurs de Novespace, un suivi étroit des projets en amont et en aval.

Sensibiliser les jeunes à l’espace, ses applications et valoriser les formations et métiers techniques sont au cœur de l’initiative. «Lors de la campagne, les échanges entre les scientifiques présents et les lycéens sont constants et réciproques. » souligne Gilles Tavernier. « Je vois souvent briller les yeux des élèves… ».

CNES

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top