RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La voiture qui roule à l'air devrait être disponible en 2008

Mieux que le GPL, la voiture hybride ou les biocarburants, au bénéfice écologique discutable, et si on roulait à... l'air ? Un ingénieur niçois, Guy Nègre, pourrait bien détenir les clefs de la voiture propre. Voilà dix ans qu'il bataille pour faire reconnaître les mérites de son invention : un moteur fonctionnant à l'air comprimé.

Ses prototypes roulent en ville sans émettre la moindre pollution. Pour faire le plein, il suffira de les brancher sur le secteur ou de se rendre dans des stations-service capables d'assurer le remplissage en deux minutes.

Les véhicules destinés à circuler sur route seront, eux, équipés d'un moteur bi-énergie permettant de permuter automatiquement sur une alimentation en carburant fossile, végétal ou encore au gaz. Pendant que l'auto roule, ses réservoirs d'air comprimé se rechargent. Sobre, elle ne consomme que 2 litres d'essence classique pour 100 kilomètres, et rejette près de quatre fois moins de CO2 dans l'atmosphère qu'un modèle équivalent. Surtout, elle n'est pas plus chère à produire.

Il aura fallu attendre février 2007 pour qu'un constructeur s'intéresse aux autos de Guy Nègre : Tata Motors, le géant indien de l'automobile, a signé un accord avec la PME française pour produire, en Inde, des véhicules écologiques à moins de 2000 euros pièce. De son côté, Guy Nègre devrait lancer sa première unité de production française à la fin de 2008, selon un concept industriel de concessionnaire-fabricant. L'objectif est de fournir un véhicule toutes les trente minutes. «Nous avons signé une quarantaine de contrats dans le monde entier pour des unités de ce type», conclut l'ingénieur niçois.

Express

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top