RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La voiture électrique la plus rapide du monde est japonaise

Avec sa carrosserie couleur argent qui la fait ressembler à un vaisseau spatial et ses huit grosses roues, KAZ, la voiture électrique la plus rapide du monde, peut filer à plus de 310 km/h et a été conçue par un professeur d'ingénierie japonais. KAZ, qui sera présentée au salon automobile de Séoul en novembre et à celui de Détroit en janvier, est le résultat de cinq ans de collaboration entre le professeur Hiroshi Shimizu de la prestigieuse Université Keio à Tokyo et l'Agence nationale pour la science et la technologie. Son design a été réalisé par la firme italienne I.DE.A Institute et KAZ, qui signifie Keio Advanced Zero-emission vehicle, a été produit en collaboration avec 14 entreprises japonaises, dont le géant du pneu Bridgestone. C'est le septième véhicule électrique issu de l'esprit fertile de M. Shimizu, qui a derrière lui 2O ans de carrière dans l'ingénierie et a souligné que la partie la plus complexe du projet a été la vitesse. Les coûts de développement ont atteint 500 millions de yens (4 millions de dollars). "Notre but était de générer une vitesse maximale d'environ 300 km/h mais nous n'avions qu'une semaine de test-drive en Italie et avons dû travailler jour et nuit pour résoudre les problèmes", a-t-il dit à la presse lors d'une démonstration ce week-end. "Quand KAZ est parvenu à rouler à 311 km/h c'était tellement rapide que notre photographe n'a pas réussi à prendre une photo", a-t-il souligné. A cette vitesse, le véhicule peut rivaliser avec le train à grande vitesse japonais "shinkansen". Avec un moteur de 600 chevaux, KAZ peut atteindre 100 km/h en sept secondes. Le véhicule est long de 6,7 mètres, large de 1,95 m et haut de 1,68 mètres. KAZ peut accueillir huit passagers dont le conducteur et son intérieur spacieux, aux confortables sièges en cuir, évoque la première classe d'un avion de ligne. Au cours de la démonstration faite au centre de Tokyo, la voiture était nettement plus silencieuse qu'un véhicule classique, puisqu'on n'entendait que le bruit des roues. Sous son plancher, le véhicule transporte une batterie à lithium-ion qui est la seule source d'énergie et peut le propulser à 300 km/h après seulement une heure de mise en charge. "Ces batteries sont largement utilisées dans les téléphones portables et les Japonais ont presque 100% du marché de ces batteries", selon M. Shimizu qui a utilisé un modèle très gros pour sa voiture. KAZ pourrait être utilisée à l'avenir aussi bien comme autocar que comme camion ou voiture particulière, et M. Shimizu a dit être en discussion avec le numéro un japonais Toyota Motor, son rival Nissan Motor ainsi que le germano-américain DaimlerChrysler. Mais il est trop tôt pour dire quand KAZ pourrait être lancé sur le marché de manière commerciale car "il faudra d'abord surmonter une série d'obstacles", selon M. Shimizu. "Il faudra effectuer toute une série de tests de sécurité, fiabilité et productivité. Beaucoup de produits dans l'aéronautique ainsi que dans la chimie et le nucléaire n'ont jamais atteint le stade de la production de masse", a-t-il rappelé.

Parisien :

http://www.leparisien.fr/home/info/permanent/article.htm?source=AFP&themeid=513&articleid=180853391

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top