RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

TIC

Vers un téléphone unique pour services fixes et mobiles

Plusieurs grands opérateurs de télécommunications ont conclu une alliance internationale pour la promotion de services combinant la téléphonie fixe et mobile sur un même appareil, rapporte mardi le Financial Times. La Fixed-to-Mobile Convergence Alliance regroupe le premier opérateur japonais de mobile NTT DoCoMo, le britannique BT Group et Cegetel, le numéro deux français du secteur, précise le quotidien économique. En annonçant la conclusion de cette alliance, le FT souligne que la convergence, qui porte aussi bien sur la facturation que sur le développement de téléphones offrant pour un même combiné les avantages du fixe et du mobile, devient maintenant techniquement une réalité. Le mois dernier, BT avait annoncé le futur lancement d'un nouveau service du fixe vers les mobiles utilisant le réseau de Vodafone, le géant de la téléphonie mobile, et l'opérateur avait dit alors viser un chiffre d'affaires annuel d'un milliard de livres (1,8 milliard de dollars) d'ici cinq ans. BT, qui est le numéro un britannique du téléphone filaire, compte proposer à la clientèle un téléphone qui se raccordera aux lignes fixe lorsqu'il sera utilisé au domicile ou sur le lieu de travail de l'abonné et qui, ailleurs, se connectera automatiquement au réseau mobile de Vodafone. Les opérateurs de fixe voient dans ce système de convergence un moyen d'enrayer l'hémorragie de leurs clients vers le mobile, tandis que les opérateurs de mobile espèrent qu'il leur permettra de poursuivre leur développement sur des marchés de plus en plus saturés. L'alliance "espère influencer le développement de nouvelles technologies en faisant pression sur les principaux fournisseurs d'équipement afin de garantir la compatibilité avec leurs réseaux", écrit le FT."Les opérateurs de télécoms croient qu'en parlant d'une seule voix, ils peuvent accélérer l'introduction de nouveaux dispositifs et mieux déterminer l'évolution de technologies et de services convergents", ajoute le quotidien. Toujours selon le FT, la nouvelle alliance comprend aussi les opérateurs suivants: Swisscom, Korea Telecom, Brasil Telecom, l'australien Telstra, l'opérateur britannique de fixe et de mobile Eurotel, et le canadien Rogers, opérateur de câble et de mobile. Le journal précise enfin que Vodafone, le numéro un mondial de la téléphonie mobile par le chiffre d'affaires, a refusé de participer à l'alliance, tandis qu'Orange, la filiale mobile de France Télécom, a dit ne pas avoir été invitée à y prendre part.

Reuters : http://fr.news.yahoo.com/040608/85/3ucun.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top