RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vers un substitut naturel et biodégradable au glyphosate ?

Des chercheurs de l'Université de Tübingen, en Allemagne, ont découvert une nouvelle molécule de sucre inoffensive pour l'environnement et les animaux, mais avec la même efficacité que le glyphosate contre les mauvaises herbes et les micro-organismes nuisibles.

La substance active du glyphosate - N (phosphonométhyl) glycine - bloque l'activité d'une enzyme, empêchant la voie de l'acide shikimique. Cette voie est une fonction essentielle qui permet à la plante de convertir de simples précurseurs glucidiques en acides aminés aromatiques et beaucoup d'autres métabolites importants. Privée de ces acides aminés, la plante meurt par carence nutritionnelle.

La nouvelle molécule a été identifiée par Klaus Brilisauer et ses collègues dans une cyanobactérie d'eau douce baptisée Synechococcus elongatus. Celle-ci avait montré qu'elle était capable d'inhiber considérablement la croissance d'autres sources bactériennes, mais on ne savait pas exactement comment. Les chercheurs ont alors découvert une molécule de sucre inhabituelle et encore inconnue, le 7-deoxy-sedoheptulose (7dSh), dite « antimétabolique » pour sa capacité à perturber les processus métaboliques.

Comme le glyphosate, le 7dSh bloque une enzyme essentielle de la voie shikimique, la DHQS (Dehydroquinate synthase). « Même à de faibles concentrations (25 à 50 µg/ml), l'effet est aussi puissant qu'avec le glyphosate », constatent les chercheurs qui ont mené plusieurs essais sur l'organisme modèle Arabidopsis thaliana. À de plus fortes doses, la croissance est stoppée nette dès le premier jour.

« Contrairement au glyphosate, ce nouveau sucre est un produit entièrement naturel », explique Klaus Brilisauer, qui a dirigé ces travaux. « Du fait de son action antibactérienne et antifongique, il pourrait même être employé dans la médecine vétérinaire, le traitement des eaux ou même la santé humaine », espère-t-il.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top