RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Vers le refroidissement radiatif, sobre en énergie…

On estime que plus de 10 % des émissions de dioxyde de carbone seraient dus à la réfrigération et aux climatiseurs d'ici 2030. Face à cette situation, l’entreprise américaine SkyCool Systems tente de répondre par la fabrication d’un système de refroidissement consommant moins d’énergie.

En effet, la température étant plus fraîche sur Terre la nuit, presque tout émet de la chaleur (arbres, sols, maisons et même êtres vivants), avant d’être envoyé, sous forme de rayons infrarouges, dans l’atmosphère jusque dans l’espace pour un aller sans retour. Ce phénomène s’appelle la réfrigération passive par rayonnement. Le concept est loin d’être nouveau puisqu’il est déjà utilisé depuis des centaines d’années dans certaines régions du globe. Les Indiens et Iraniens par exemple, l’utilisaient pour fabriquer de la glace à l’aide de grands bassins en céramique remplis d’eau et laissés découverts par temps clair.

Durant leurs travaux à l’Université de Stanford, les trois fondateurs de l’entreprise ont créé un matériau visant à faciliter le processus de refroidissement radiatif, dont la surface absorbe, émet et réfléchit la chaleur de manière équilibrée. Le panneau métallique créé par SkyCool, composé d’une mince couche d’argent, recouverte d’une couche de dioxyde de silicium et d’oxyde d'hafnium, peut faire chuter la température de cinq à dix degrés Celsius en reflétant efficacement le soleil. Des tuyaux situés derrière le panneau permettent de refroidir le fluide à l’intérieur et de l’envoyer aux systèmes de réfrigération.

Un des principaux défis du refroidissement radiatif moderne consiste à faire en sorte que le film qui recouvre le panneau puisse refléter la chaleur du soleil dans le ciel, car en effet, les émissions thermiques voyagent dans n’importe quelle direction. Récemment, des chercheurs de l’Université de Buffalo ont trouvé un moyen pour transmettre les émissions dans une direction étroite et ascendante. Un prototype a déjà été installé sur un immeuble de bureaux à Las Vegas, avec une puissance de refroidissement de 40,1 watts par mètre carré.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top