RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Vers la conception informatique de nouvelles fonctions protéiques

Loren L. Looger et ses collègues du Duke University Medical Center (Caroline du Nord) viennent de réaliser une prouesse technique. En partant d'une famille de protéines de l'Escherichia Coli, qui en temps normal se fixent sur un sucre, et de quelques dizaines d'ordinateurs de bureau en réseau, ils ont simulé la modification des séquences d'acides aminés jusqu'à ce que les protéines puissent se lier à une molécule cible prédéfinie. Une fois la nouvelle structure identifiée, il ne reste plus qu'à la produire par génie génétique. C'est ainsi qu'ils ont pu élaborer des molécules capables de détecter du TNT, la sérotonine ou le L-lactate. Alors qu'il faut plusieurs mois avec les méthodes classiques pour produire un anticorps dirigé contre une cible déterminée, la technique numérique réduit le délai à quelques jours. L'industrie pharmaceutique utilise déjà les ordinateurs pour construire des molécules qui peuvent se lier à une protéine donnée. Mais faire l'inverse était beaucoup plus difficile !

NYT 13/05/03 : http://www.nytimes.com/2003/05/13/science/13PROT.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top