RTFlash

Vers des combinés mobiles à 20 dollars en 2007

Les prix des téléphones mobiles baisseront fortement dans les années qui viennent et des combinés à 20 dollars seront disponibles dès 2007, estiment des sociétés du secteur des semiconducteurs. Il serait même possible de produire des combinés à 10 dollars mais les grands fabricants veillent à ce que leur image ne soit pas ternie par des problèmes de qualité tenant à des pièces bon marché, dit Horst Pratsch, vice-président d'Entry Platforms chez Infineon. "Il est hors de question d'avoir une qualité faible mais accepter moins de caractéristiques peut se concevoir", a-t-il dit en marge d'une conférence tenue à Bruxelles.

Les combinés bon marché ont été un moteur du marché des téléphones mobiles cette année et Motorola a par exemple vendu des modèles à moins de 50 dollars à des consommateurs de pays émergents qui auparavant n'avaient pas les moyens de se payer un mobile. Infineon et ses concurrents comme Philips tentent d'intégrer les fonctions de base d'un téléphone mobile dans une seule puce de quelque cinq dollars. Cela permettra aux fabricants d'assembler des téléphones avec beaucoup moins de composants que les 150 employés à l'heure actuelle, dit Pratsch. "En 2007, nous pourrons le faire avec 50 composants", a-t-il dit.

Infineon a dit en juillet que dès le début 2006 il proposerait une plate-forme téléphonique à bas coût avec moins de 100 composants pour des combinés dont le coût de production sera inférieur à 20 dollars, contre 35 dollars actuellement. "En 2007, nous serons certainement largement en deçà de 20 dollars", ajoute Pratsch. Compte tenu de cette baisse du coût de production, le prix en gros d'un combiné sera de 20 dollars, voire moins, estime-t-il. La plupart des consommateurs obtiennent leur téléphone directement de leur opérateur mobile et le prix de détail est basé sur le coût de gros facturé au dit opérateur.

Philips estime qu'il faudra attendre 2008 pour qu'il puisse fournir aux fabricants une architecture autorisant une production à moins de 15 dollars l'unité. Les spécialistes des semiconducteurs ont pris une place décisive auprès des fabricants car ils leur apportent des architectures de référence complètes, ainsi que les logiciels pour les combinés de base. Les fabricants de semiconducteurs réduisent les coûts en intégrant toutes les fonctions vitales dans une seule puce et en réorganisant les composants restants sur une surface plus petite qui permet aussi d'accélérer les procédures de test. Les analystes estiment que quelque 810 millions de combinés seront vendus cette année contre 680 millions environ l'an passé.

Deux milliards de personnes à peu près dans le monde utilisent maintenant un téléphone mobile. Les fabricants de combinés peuvent baisser leurs coûts en employant des batteries moins puissantes, du plastique moins raffiné et des logiciels épurés, du type de ceux des téléphones sans fil domestiques. Mais ils hésitent à le faire, de peur que des clients mécontents changent de marque lorsqu'ils remplaceront leur premier téléphone, explique Pratsch. Pourtant, des combinés moins chers peuvent ouvrir de nouveaux marchés. "Il y a à peu près 3,5 milliards de personnes qui vivent dans des zones avec une couverture de téléphonie mobile mais qui n'ont pas les moyens d'avoir leur propre combiné", note Ameet Shah, chef stratège pour les marchés émergents de la GSM Association, laquelle représente les opérateurs mobiles internationaux.

Reuters

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top