RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un véhicule électrique à induction, sans batterie !

Baptisé E-Quickie, le véhicule électrique développé par des étudiants de la Hochschule Karlsruhe (Bade-Wurtemberg) a l'apparence d'un vélo allongé avec une cellule de conducteur. Sa particularité est de ne pas embarquer d'accumulateur ou de batterie ; il tire son énergie à distance de pistes équipées de lignes électriques disposées dans le sol.

Un dispositif installé sous la voiture permet de récupérer l'énergie par induction et ainsi d'alimenter le moteur. "Le principe n'est pas tout à fait nouveau, puisqu'il est déjà employé dans un certain nombre d'entreprises pour les véhicules de manutention par exemple, qui sont cependant très lents et lourds.

Les étudiants cherchent maintenant à démontrer que l'emploi de matériaux modernes et l'optimisation des systèmes implémentés pourraient permettre de construire des véhicules électriques de ce type rapides et efficaces", explique Jürgen Walter de la faculté de génie mécanique et de mécatronique. Ils ont donc pour objectif de prouver que le principe du transfert d'énergie sans fil est bien adapté au transport sur route de personnes.

Pour cela, ils ont construit certains composants tels que la direction, les freins et le châssis en matériaux high-tech. La carrosserie, pour laquelle la masse et l'aérodynamique jouent un rôle important, est réalisée en fibres de carbone. Avant la production, chaque pièce a été optimisée par simulation numérique, ainsi que le véhicule complet dans une soufflerie virtuelle.

Le prototype pèse 60 kg, qui pourraient être réduits à 40 kg par d'autres étapes d'optimisation. "Dans d'autres types de véhicules motorisés, le rapport entre le poids du conducteur et du véhicule est de l'ordre de 1:10, voire 1:15. Nous tablons sur un rapport de 1:2".

Le véhicule a déjà fait ses preuves en parcourant quelque 40 tours de 222 m à Karlsruhe sur une piste spécialement préparée. "Il ne s'agissait pas là de montrer à quelle vitesse on pouvait parcourir cette distance, mais avec quelle efficacité énergétique. Nous sommes donc partis avec des batteries à moitié vides qui, à l'arrivée, étaient pleines.

Alors que le moteur n'a pas besoin spécifiquement de batteries pour fonctionner (l'électricité pouvant venir directement du système d'induction), il est nécessaire de stocker une certaine quantité d'énergie à bord pour les phases où le véhicule quitterait les zones non-électrifiées de son parcours, d'où l'utilité des batteries.

BE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top