RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Très haut débit à 10 gigas: bientôt chez l'abonné ?...

Intel se met en quatre pour proposer des hauts débits qui iront jusqu'à 10 giga-bits/seconde du bureau à la maison. Qui a dit que le secteur des technologies de l'information était en crise? Les participants au Forum des développeurs d'Intel (IDF-Spring), qui se tient cette semaine dans la capitale bavaroise, ont toutes les bonnes raisons d'oublier la contraction du marché informatique et le manque d'engouement des entreprises pour les solutions dites nouvelles. Les laboratoires de recherche et développement d'Intel (7.000 personnes réparties dans 75 pays, dont 1000 en Europe, un budget de 4,1 milliards de dollars en 2002) ont en effet décidé d'entrouvrir leurs portes sur les technologies qui s'imposeront dans les 5 à 10 ans qui viennent, voire plus. En somme, tout ce qu'il faut pour relancer une nouvelle "bulle" technologique? Les axes stratégiques restent les mêmes depuis trois ans. Les laboratoires Intel mènent leurs travaux sur les sujets touchant à la convergence des télécoms et de l'informatique, du poste client (l'architecture IA-32, les mobiles), les architectures réseau et le monde des serveurs (avec l'architecture IA64). Cela, tant par des développements propres que par des acquisitions. La preuve en est, le rachat de Giga en 2000 débouche aujourd'hui sur une meilleure coordination. Cette entreprise offre à Intel l'un des marchés les plus porteurs: celui des composants optiques. Or, c'est justement dans ce domaîne qu'Intel veut enfoncer le clou avant que ses camarades de jeux habituels (AMD, ST Micro, Motorola...) ne lui fassent concurrence. Le nouvel objectif : 10 gigabits par seconde, sans changer le PC et sans fil, et en se fondant sur les technologies mobiles. Selon Frank Spindler, vice président Silicon Corp, l'objectif est tenable: "Les technologies sont là, notamment sur les réseaux interopérateurs. Bientôt, on verra du 10 gigabits/seconde sur la boucle locale, puis dans l'entreprise, et enfin demain dans les foyers". La marque des processeurs Pentium espère d'ailleurs que ce chemin débouchera sur une standardisation de la part de l'Optical Interconnectivity Forum (OIF) et de l'UIT (Union Internationale des Télécoms, à Genève). Reste qu'il ne suffit plus de pousser un concept pour se garantir le succès. Seule la réalité de la promesse amènera les utilisateurs à s'équiper, et le succès de cette norme. Seulement, Intel n'est pas seul à vouloir placer son standard de transmission de données sans fil: il en existe au moins deux autres qui, toujours selon Frank Spindler, doivent naturellement converger. En attendant, l'Internet sans fil et à haut débit a permis l'écriture et la transmission de cet article... Une carte PC Card relie le PC portable au réseau Ethernet sans fil mis en place par Intel dans la salle de presse du congrès. Ce n'est pas encore un débit de 10 gigas, mais voilà un mode de transmission qui suscite déjà un réel engouement. Verra-t-on apparaître une "roadmap" des technologies sans fil simultanément à l'introduction des nouveaux processeurs ?

Silicon.fr :

http://www.silicon.fr/public/door?6004REQEVENT=&REQINT1=6224&REQSTR1=net2one

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top