RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les transports publics berlinois misent sur l'hydrogène

La compagnie des transports berlinois (BVG) va s'équiper de 250 bus à hydrogène a partir de 2007 et détiendra ainsi la plus grande flotte de bus a hydrogène en Europe. Le constructeur automobile MAN a déjà livré 2 bus à la BVG qui ont été testés lors de la Coupe du Monde de football. Ils ont transporté plusieurs milliers de passagers entre l'aéroport de Tegel et le stade olympique, parcourant plus de 8500 kilomètres. "Nous avons prouvé que les véhicules fonctionnant à l'hydrogène sont parfaitement fiables, même dans des conditions d'utilisation extrême" déclare M. Thierry Pflimlin, directeur de Total Deutschland. Avec l'augmentation croissante du prix du diesel, la BVG prévoit que le carburant hydrogène deviendra une alternative rentable a partir de la fin de la décennie. Aujourd'hui, le prix d'un bus à hydrogène s'élève a 360.000 euro, soit 80.000 euros de plus qu'un bus équipé d'un moteur diesel.

Cette différence de prix est prise en charge par l'Union Européenne. La BVG prévoit que d'ici trois ans, cette différence de prix ne devrait pas s'élever à plus de 20.000 euros. Outre cette initiative de la BVG, plusieurs projets concourent à faire de Berlin une "véritable métropole de l'hydrogène". Ainsi, TOTAL y a établi son centre de recherche sur les technologies de l'hydrogène. De plus, une station publique d'approvisionnement y a été mise en fonction dans le cadre du projet Clean Energy Project. Ce projet regroupe 9 entreprises (constructeurs automobiles, transports publics, groupes énergétiques) et a pour objectif de tester la viabilité de l'hydrogène en tant que source d'énergie.

BE Allemagne

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top