RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Transplantation rénale : surmonter la barrière du groupe sanguin

Un chirurgien du CHU d'Huddinge (au sud de Stockholm) semble avoir réussi "l'impossible" : grâce a un nouveau filtre sanguin, un rein provenant d'un donateur de groupe A a été greffe sur un receveur de groupe O. L'opération a nécessite l'obtention d'une dispense pour pouvoir tester la nouvelle technique. Celle-ci, mise au point par une PME suédoise, repose sur un filtre qui, avec une extrême précision, prélève les anticorps qui autrement auraient réagi contre le rein greffe, provoquant le rejet de l'organe. Le patient n'a donc plus d'anticorps dans le sang au moment de la transplantation et un traitement médical spécial contrôle la production de ces anticorps après l'opération. Le chirurgien voit dans ce progrès la possibilité, à terme, de doubler les transplantations rénales a partir de donateurs vivants (i.e. environ le tiers des transplantations réalisées), et ce rien que pour la région de Stockholm. Ses collègues chirurgiens du CHU d'Uppsala admettent que le produit semble intéressant et peut redonner espoir aux patients qui attendent une greffe, mais ils souhaitent étudier les résultats de l'opération (réalisée en septembre) avant de se prononcer définitivement.

St Suède : http://hem.passagen.se/afsr

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top