RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Des transistors dix fois plus petits que ceux d'aujourd'hui

Le numéro un mondial de la sous-traitance en matière de semi-conducteurs, le taïwanais TSMC, a annoncé avoir réussi à fabriquer un microprocesseur doté d'un transistor d'une taille dix fois inférieure à ceux qui sont à l'heure considérés comme les plus performants sur le marché. TSMC, plus important fabricant de puces au monde, estime que cette avancée dans les technologies de l'infiniment petit pourra réduire les transistors à une taille de neuf nanomètres, soit 1/10.000e de l'épaisseur d'un cheveu, et enfermer la puissance de tout un superordinateur sur la surface d'un ongle. L'entreprise précise qu'elle a déjà réussi à fabriquer un modèle opérationnel d'une taille de 35 nanomètres et pense pouvoir atteindre les 9 nanomètres. L'objet, baptisé FinFET, a été présenté le 12 juin à Honolulu durant un symposium consacré aux technologies VLSI (Very large scale integration). On s'en doute, le procédé technique est particulièrement complexe mais les ingénieurs de TSMC précisent que cette nouvelle technique repousse considérablement les limites physiques actuelles des composants CMOS et lui assurerait une nouvelle pérennité de 20 années au moins.

Reuters : http://fr.news.yahoo.com/020612/85/2mmhh.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Vers des robots de garde dans les hôpitaux…

    Vers des robots de garde dans les hôpitaux…

    Les infirmiers et infirmières seront-ils bientôt remplacés par des robots au sein des hôpitaux américains ? Si la réponse n'est pas encore évidente, toujours est-il qu'un robot infirmier nommé Moxi ...

  • Des robots microscopiques pour prévenir les maladies

    Des robots microscopiques pour prévenir les maladies

    Dans le corps humain, les cellules et les tissus sont sujets à de nombreux stimuli mécaniques, qui influencent leurs fonctions physiologiques - la façon dont ils ...

  • Les nanotechnologies passent au vert

    Les nanotechnologies passent au vert

    Des chercheurs de l’Institut des nanotechnologies de Lyon, du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères, de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse et de ...

Recommander cet article :

back-to-top