RTFlash

Toyota en route vers le camion propre…

Toyota vient de présenter un nouveau prototype de camion à hydrogène baptisé "Beta". Il possède une autonomie de 480 km contre 320 km pour le modèle précédent. Les essais du nouveau modèle vont débuter à l'automne 2018.

"Beta" gagne également en polyvalence et en confort. La nouvelle cabine est plus large avec une pile à combustible, composant majeur des véhicules à hydrogène, empiétant moins sur l'habitacle. Surtout, le nouveau modèle marque une nouvelle étape vers la commercialisation en comparaison du modèle Alpha qui représentait surtout une première phase d'essais et de tests purs.

Ce nouveau prototype a été développé grâce aux essais et aux données recueillies par le précèdent modèle "Alpha" qui a enregistré 16 000 km de transports réels sur des courtes distances, notamment aux alentours de Los Angeles. Le travail des équipes de Toyota a surtout consisté à adapter pour un modèle beaucoup plus gros l'architecture des Toyota Mirai, l'une des premières berlines à hydrogène à être produite en série. Ingénieurs et techniciens ont donc travaillé de longues heures pour adapter notamment les faisceaux de câbles, l’électronique et d’autres éléments aux dimensions d'un camion. Le modèle Beta affiche aujourd'hui un poids total roulant autorisé de 36 tonnes, 670 chevaux et 1800 Nm de couple. Il fonctionne avec deux piles à combustible de Toyota Mirai et une batterie de 12 kWh.

Le développement de véhicules propres et non-polluants est au cœur de la stratégie commerciale de Toyota. L'entreprise nippone s'est positionnée très tôt sur le marché des voitures moins polluantes. La Toyota Prius était la première voiture hybride commercialisée en 1997. L'entreprise est aujourd'hui leader sur ce marché avec un record de 1,52 million de véhicules électrifiés dans le monde en 2017. Cela représente une hausse de 8 % sur le précédent record déjà détenu par le géant japonais en 2016.

L’enjeu pour le constructeur maintenant sera de pouvoir encore améliorer l’autonomie de ses camions, sachant que les transporteurs effectuent en général des distances bien supérieures aux 480 km de capacité actuelle annoncée. Il s'agira aussi de développer des infrastructures de ravitaillement en hydrogène destinées au public.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Toyota

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Les transports de demain

    Edito : Les transports de demain

    Dans le débat qui se développe autour de la question de l’avenir des transports dans le monde, on se focalise surtout sur la problématique de la voiture autonome. Il s’agit certes d’une rupture ...

  • Hyperloop va révolutionner les transports mondiaux

    Edito : Hyperloop va révolutionner les transports mondiaux

    Cette semaine, je reviens sur un sujet que nous avons déjà plusieurs fois abordé mais qui mérite un nouveau développement, à la lumière des récentes avancées technologiques : l’avenir du train et du ...

  • UD Trucks veut commercialiser un camion autonome et électrique pour 2030

    UD Trucks veut commercialiser un camion autonome et électrique pour 2030

    UD Trucks, filiale d'AB Volvo depuis 2007, a dévoilé sa feuille de route pour une logistique intelligente. Celle-ci passe par la commercialisation de camions autonomes et ...

Recommander cet article :

back-to-top