RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un test d'une précision inédite pour diagnostiquer la maladie d'Alzheimer

Des chercheurs de la Washington University School of Medicine, à St Louis, ont, en effet, découvert que mesurer le ratio plasmatique de protéines bêta-amyloïde Aβ 42 et Aβ40 révèle avec une précision de 94 % la présence de lésions β-amyloïdes dans le cerveau. Cette étude ouvre la voie à une meilleure sélection de patients pour les futures études d’évaluation de molécules neuroprotectrices, ce qui est un grand pas pour la recherche.

« Aujourd'hui, nous choisissons les participants d'essais cliniques à l'aide de scanners cérébraux, ce qui est à la fois chronophage et coûteux. Enrôler des participants prend des années » souligne  le Professeur Randall J.Bateman, qui a dirigé ces travaux. « Mais avec un test sanguin, nous pourrions potentiellement « screener » des milliers de personnes en un mois. Cela signifie que nous pourrions enrôler des participants dans des études cliniques de façon bien plus efficace, ce qui nous aiderait à trouver plus rapidement des traitements. Cela pourrait avoir un impact énorme sur le coût de la maladie ainsi que sur les souffrances humaines qui l'accompagnent » a-t-il poursuivi.

En utilisant l'immunoprécipitation et la chromatographie liquide/spectrométrie de masse, les chercheurs ont mesuré à la fois le rapport Aβ42/Aβ40 plasmatique et la concentration de la protéine tau phosphorylée dans le liquide céphalorachidien à partir d'échantillons issus de 158 personnes âgées, dont la majorité était normale d’un point de vue cognitif (94 % d'entre eux avait un Clinical Dementia Rate (CDR) égal à 0). Ces échantillons ont été collectés dans les 18 mois suivant un PET scan qui recherchait la présence de lésions β-amyloïdes.

lls ont comparé leurs mesures aux standards de référence, l'analyse du ratio p-tau181/A β42 du liquide céphalorachidien ou le PET scan. Les chercheurs ont mis en évidence que le taux plasmatique Aβ42/Aβ40 était corrélé finement avec le PET scan, et avec le rapport jusqu'à présent utilisé comme référence, p-tau181/A β42.

La combinaison du taux plasmatique Aβ42/Aβ40, de l'âge et du statut vis-à-vis de l’allèle APOE Ɛ4, présente une corrélation « très forte » avec le PET scan amyloïde, « ce qui suggère que le taux plasmatique Aβ42/Aβ40 pourrait être utilisé comme outil de détection des personnes à risque de démence type Alzheimer », écrivent les auteurs.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top