RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un test d'audition pour mieux détecter l'autisme chez les nouveau-nés

Un test similaire à celui qui teste l’ouïe des nouveau-nés, décrit comme révolutionnaire pour détecter l’autisme de manière bien plus précoce qu’en pratique clinique actuelle, c’est la perspective ouverte par ces travaux de l’Université de Rochester soutenus par les US National Institutes of Health (NIH). Le test, basé sur l’évaluation de la réponse de l'oreille interne aux sons, présenté dans la revue Autism Research, apporte ses premières données d’efficacité. Mais à ce stade, chez des enfants plus âgés.

Chez les enfants autistes d’âge préscolaire les symptômes sont multiples (troubles de développement du langage, de la communication et du comportement) et souvent bien repérables. Tout l’enjeu est de pouvoir détecter les troubles du spectre autistique, le plus précocement possible, si possible avant l’âge de 2 ans, âge moyen du diagnostic.

Ce nouveau test, qui pourrait être effectué quelques jours après la naissance, pourrait se révéler en effet prometteur. Cependant, ici l’essai a été mené auprès de 35 garçons atteints d'autisme et 42 garçons exempts d’autisme, bien plus âgés (de 6 à 17 ans). Ces jeunes participants ont passé différents tests auditifs à la fois d’audiométrie et de la fonction cochléaire afin d’évaluer déjà comment l’oreille traite un son standard.

Les premiers tests ont ainsi évalué la capacité des enfants à détecter des sons à différents niveaux et fréquences et montrent que tous les participants se situaient dans la plage d’une capacité d'audition normale. Les participants ont passé ensuite d'autres tests (sur la base de sons « OEA » : oto émissions acoustiques) destinés à mesurer la capacité de l'oreille à traiter et à distinguer des sons presque similaires. Ces tests montrent que les garçons atteints d'autisme ont une capacité réduite de 25 % à différencier ces sons dans les fréquences moyennes.

Reste à valider la technique diagnostique chez le nouveau-né : Les chercheurs suggèrent que cette difficulté à distinguer certains sons pourrait contribuer à expliquer cette même difficulté à distinguer certaines syllabes dans la parole. Cependant, ils précisent que d’autres recherches, à mener chez le nouveau-né ou le petit enfant, en particulier à risque élevé de TSA, doivent confirmer l’efficacité de cette technique pour « diagnostiquer l'autisme » de manière très précoce chez les bébés.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

AR

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top