RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un téléphone mobile contre le SIDA

Bono, le rocker irlandais et charismatique du groupe U2, n'est jamais à court d'idée pour venir en aide aux pays d'Afrique touchés par le SIDA. Il vient cette fois de présenter, à Londres, un nouveau projet tendant à lutter - et si possible à éradiquer - le sida en Afrique. Le projet, conçu en partenariat avec le fabricant américain de téléphones mobiles Motorola et, pour l'heure uniquement des opérateurs britanniques de téléphonie mobile, consiste pour le fabricant de téléphones mobiles à reverser 10 livres (soit l'équivalent de 15 euros) du prix d'achat d'un de ses derniers modèles de portables, conçus exclusivement pour cette opération. Côté opérateurs, tous ou presque jouent le jeu : BT Mobile, Carphone Warehouse, Fresh, O2, Orange, Tesco Mobile, T-Mobile, Virgin Mobile et Vodafone. "Jouer le jeu", ça veut dire pour chacun de ces opérateurs s'engager à reverser 5 % des appels provenant des utilisateurs ayant opté pour ce modèle de téléphone...

Bono et Motorola ont indiqué que tous les fonds récupérés de la sorte seront intégralement versés au Global Fund. Cette fondation, constituée il y a quatre ans sous l'égide des Nations Unies, lutte activement contre le développement du sida, mais aussi contre la progression parfois foudroyante en Afrique de la malaria et de la tuberculose... L'action est intelligente et n'a absolument rien de symbolique.

En effet, selon Motorola, les sommes consécutives à la vente de 3 téléphones permettent pendant un an de fournir matériel scolaire et repas chauds quotidiens pour un orphelin africain dont les parents sont morts du sida. Côté opérateurs, il s'avère que 5 % de la facture téléphonique annuelle moyenne d'un consommateur britannique "lambda" seraient suffisants pour prendre en charge le traitement de 180 femmes contre la transmission du sida de la mère à l'enfant !

CSRwire

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top