RTFlash

Avenir

Une synapse artificielle à l'essai !

Des chercheurs japonais du Mana, dirigés par Takeo Ohno (Département de Nanotechnologies du National Institute for Materials Science), travaillent sur la mise au point d'une  synapse artificielle à l’échelle atomique, qui puisse se substituer au fonctionnement d’une synapse biologique. Les chercheurs nippons sont parvenus à reproduire l’activité synaptique à l'aide d'une électrode appelée AgS2 à l’échelle nanométrique.

Le fonctionnement de la mémoire chez l'homme repose sur plusieurs niveaux de traitement et de stockage :  les nouvelles informations sont enregistrées par la mémoire sensorielle avant d'être transformées en souvenirs dans la mémoire à long terme. Les informations considérées comme inutiles par notre cerveau sont effacées et ne sont pas stockées à long terme. Les chercheurs japonais ont pu montrer un état de conductivité élevé dans le système AgS2 après une impulsion électrique. Ils ont également montré que la répétition de cette impulsion toutes les 2 secondes entraîne une augmentation continue de la conductivité,  comme cela est le cas avec les synapses biologiques.

Outre leur intérêt dans le domaine des neurosciences et des sciences cognitives, ces recherches pourraient permettre une révolution dans le domaine informatique et la mise au point d'ordinateurs fonctionnant en "logique floue", comme le cerveau humain. Ces machines biomimétiques auraient une architecture et un fonctionnement modulable reposant sur des synapses artificiels pouvant ajuster leur puissance de connexion synaptique en fonction de la fréquence des stimulations électriques.

Nature

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Des ions dans les neurones artificiels

    Des ions dans les neurones artificiels

    S'inspirant de la nature et des neurones biologiques, une équipe du laboratoire de physique de l’École normale supérieure a conçu théoriquement un neurone artificiel avec des ions comme vecteur ...

  • Vers des composants nanométriques à base d'ADN

    Vers des composants nanométriques à base d'ADN

    Des chercheurs japonais de l’Institut technologique de Tokyo viennent de montrer que certaines molécules d’ADN, qui possèdent un nombre bien précis de nucléotides, présentaient de remarquables ...

  • Une architecture de nanofils pour booster nos ordinateurs

    Une architecture de nanofils pour booster nos ordinateurs

    La microfabrication a permis la production de dispositifs informatiques aux dimensions réduites comme les smartphones ou les smartwatches. Et des transistors, il y en a partout, dans les voitures, ...

Recommander cet article :

back-to-top