RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

La suppression d'un seul gène prévient l'obésité chez la souris

Une équipe de chercheurs de l'Université du Colorado School of Medicine et de l'obésité et du Laboratoire du métabolisme à l'Université Tufts a découvert que la suppression d'un gène spécifique chez la souris l'empêche de devenir obèse, même si elle est nourrie avec un régime riche en graisses, une découverte qui ouvre des perspectives pour le traitement de l'obésité chez l'homme.

Les chercheurs ont créé une lignée de souris ne portant pas le gène Plin2 qui produit une protéine régulant le stockage des graisses et le métabolisme. Ils ont alors constaté que, contrairement aux souris non modifiées, ces souris mangaient beaucoup moins et étaient plus actives physiquement.

"Même soumises à un régime alimentaire qui provoque l'obésité, ces souris ne grossissent pas", souligne James McManaman, qui dirige ces recherches. Il ajoute : "Il peut être possible de reproduire ce résultat chez l'homme en ciblant ce même gène spécifique."

Autre observation : les cellules adipeuses chez ces souris avaient une taille réduite de 20 % par rapport aux souris ordinaires et elles ne présentaient pas le genre d'inflammation des tissus généralement associée à l'obésité. "A tous les niveaux, ces souris étaient en meilleure santé. Elles avaient des niveaux de triglycérides plus bas, elles étaient plus sensibles à l'insuline, n'avaient pas de maladies du foie et moins d'inflammation dans les cellules adipeuses," souligne James McManaman.

Selon les chercheurs, l'absence du gène Plin2 accélère la métabolisation des graisses et réduit l'inflammation. En contrôlant ce gène, il devrait être possible d'agir directement sur les mécanismes qui conduisent au dérèglement alimentaire et à la surchage pondérale.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

JLR

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top