RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les successeurs de l'homme

Avec les progrès en matière d'intelligence artificielle (IA), des machines aussi intelligentes que l'être humain verront-elles le jour? Se dirige-t-on vers une fusion de l'homme avec la machine? Daniel Crevier (1), spécialiste d'IA à l'Université du Québec, se penche sur le futur de leurs relations. Peut-être (les machines) ne feront-elles simplement que nous décharger des tâches fastidieuses, déployer notre intelligence et amener paix et prospérité partout dans le monde, écrit-il (1).Mais à l'inverse, s'interroge le chercheur, comment savoir si ces machines, une fois qu'elles superviseront nos vies par économie interposée, agiront au mieux de nos intérêts? Et si cela se produit, comment être sûr que les descendants des actuelles armes intelligentes ne prendront pas par la force le contrôle de la planète? Pour tente d'y voir plus clair, Daniel Crevier relève plusieurs cas de figure. Aux Etats-Unis, un des premiers domaines de recherche en IA concerne les opérations militaires. Or, une machine intelligente devrait être amenée à gérer l'équivalent des sentiments humains. Y compris la frustration ou la paranoïa... ce qui pourrait entraîner des défaillances du système. De même, partant du principe que nous sommes répertoriés dans des banques de données multiples, l'utilisation de l'IA par des administrations induirait un contrôle dictatorial sur la vie des citoyens. Malgré les menaces que font peser sur l'emploi ces substituts travailleront 24 heures sur 24, sans jamais faire la grève ou se faire porter pâles, Daniel Crevier nous conseille de rester positifs. Car l'influence de l'IA sur notre culture pourrait être comparable à celle de l'écriture: un "amplificateur universel de l'intelligence". L'écriture ne s'est pas substituée à l'oral, mais a accru sa puissance. Pour conclure, l'auteur rejoint la solution de l'un de ses confrères, Hans Moravec, pour assurer l'équilibre humain - robot: Si vous ne pouvez les battre, rejoignez-les. A partir d'un processus de "téléchargement", ce dernier entrevoit la possibilité de transférer le cerveau humain dans un circuit électronique et, par là-même, d'accéder à... l'immortalité. Une thèse partagée par Michio Kaku (2), professeur de physique théorique au City College de New York et qui prévoit, d'ici à 2020, l'irruption de robots industriels très sophistiqués, préprogammés ou télécommandés. Ils tondront la pelouse ou mitonneront de petits plats. Puis, de 2020 à 2050, des automates intelligents arpenteront la Terre et peupleront Internet. Il s'agira cette fois de robots doués de sens commun, capables d'apprendre, de se déplacer et d'interagir avec les humains. Avant d'atteindre le stade de la conscience. Dès 2050, les robots pourraient disposer de ses prémices et atteindre un niveau de conscience quasi humain dans deux siècles. Dans "Le successeur de pierre", un "roman d'extrapolation" (3), Jean-Michel Truong laisse également entrevoir un monde où l'homme léguera la terre à des êtres de chair et de silicium. L'état d'humain ne constituant à cet égard qu'une étape obligée. Des lectures d'été qui relativiseront notre place sur terre...

Le Soir/5/07/99 : http://www.lesoir.com/

(1) Daniel Crevier, "A la recherche de l'intelligence artificielle", Champs Flammarion, 1999, -

_ (2) Michio Kaku, "Visions", Albin Michel, 1999,

_ (3) Jean-Michel Truong, "Le successeur de pierre", Ed. Denoël, 1999

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top