RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Le stress augmente le risque de maladie d'Alzheimer…

Selon une étude américaine conduite par le Professeur Richard Lipton, les personnes âgées stressées ont plus de risques de présenter des signes prédictifs de maladie d’Alzheimer. 507 personnes, enrôlées dans l’étude de cohorte Einstein Aging Study, ont participé à ces travaux. Démarrée en 1993, elle implique un suivi annuel des volontaires, qui se plient à une batterie d’examens médicaux.

Selon cette étude, le fait de se sentir stressé augmente le risque de développer un déclin cognitif léger. Ce paramètre prédit souvent l’apparition d’une maladie d’Alzheimer. Les participants ont été séparés en cinq groupes, ou quintiles. Les membres du quintile le plus victime de la pression étaient 2,5 fois plus à risque de présenter un déclin cognitif léger que ceux des quatre autres quintiles réunis. Pour chaque augmentation de 5 points sur le score de stress perçu, le risque de développer un déclin cognitif augmente ainsi de 30 %.

« Heureusement, le stress perçu est un facteur de risque modifiable, ce qui en fait une cible potentielle pour un traitement », souligne le principal auteur de ces travaux, le Professeur Richard Lipton.

Notons qu'une autre étude danoise réalisée sur 330 personnes atteintes de démence à un stade précoce ou de la maladie d'Alzheimer, nous apprend qu'une consommation modérée mais régulière d'alcool (de deux à trois unités d'alcool par jour) semble associée, après ajustement des différents facteurs de risques, à une réduction de 77 % du risque de décès des suites d'une maladie d'Alzheimer...

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Alzheimer Disease & Associated Disorders

RT

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top