RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Une start-up grenobloise invente l'anti-gel de la vigne

Après 20 ans de recherche sur les macro-molécules végétales, une chercheuse grenobloise, Yvette Liénart, a créé sa start-up de biotechnologie végétale, Elicityl, pour mettre au point et fabriquer des molécules révolutionnaires qui augmentent, notamment, la résistance au gel des plantes. Le premier produit Elicityl sera commercialisé pour la vigne en 2004. Il se présente sous la forme d'une poudre ou d'un liquide. A l'époque des premiers bourgeons, lorsque le vigneron apprend qu'il va geler, il lui suffit de répandre quelques grammes seulement de ce produit par hectare pour mettre temporairement sa vigne à l'abri du gel. Dans des vignobles exposés au froid comme il y en a beaucoup en Champagne, le gel est combattu par de multiples moyens allant de la chaufferette à fuel, aux rampes à gaz en passant par la diffusion d'air chaud au moyen de ventilateurs, équipements qui coûtent de petites fortunes. La commercialisation des mêmes molécules augmentant la résistance contre le gel des arbres fruitiers, comme l'abricotier et le pêcher, devrait suivre et satisfaire les besoins de nombreux arboriculteurs. Et l'entreprise devrait décliner par la suite les différents aspects des recherches de Mme Liénart sur les éliciteurs, ces molécules qui permettent de communiquer avec les cellules végétales et animales sans modifier le génome (contrairement aux OGM). Les éliciteurs peuvent faire acquérir temporairement aux plantes de nouvelles propriétés --adaptation à un stress environnemental, stimulation de la défense contre les pathogènes-- et devenir ainsi de véritables produits phytosanitaires. "Il suffit de voir les tests qui ont été réalisés pour être convaincu, car le résultat est éblouissant. D'un côté, on a une vigne gelée toute desséchée alors que la vigne traitée est en pleine forme", explique Jean-Claude Sabonnadiere, président de l'incubateur public Grain (Grenoble Alpes Incubation) soutenant le projet de Mme Liénart, qu'il a surnommée "la femme qui murmure à l'oreille des plantes". "Nous avons mis au point une molécule qui apporte une information à la plante, qui va acquérir de façon temporaire une nouvelle propriété, la résistance au gel", explique Mme Liénart, précisant toutefois que son produit n'est pas un anti-gel absolu et qu'il "ne sera pas efficace s'il fait moins 7 degrés pendant 3 jours". Ces molécules utilisées en quantités infimes ne sont pas toxiques et devraient être bien accueillies par les partisans de l'agriculture raisonnée. Le projet est tellement séduisant que de nombreuses bonnes fées se sont penchées sur lui. Elicityl a été lauréat du concours de l'Agence nationale pour la valorisation de la recherche (ANVAR) en 2000 (dans la catégorie émergence) et en 2001 (catégorie création développement) avec 450.000 euros à la clé. Elicityl, qui emploie déjà 9 salariés, bénéficie de la loi Allègre sur l'innovation qui aide les chercheurs à créer leur entreprise. La firme est ainsi hébergée dans les locaux du laboratoire du Centre d'étude et de recherche sur les macromolécules végétales (CERMAV-CNRS) sur le campus universitaire de Grenoble. M. Liénart, qui a déposé cinq brevets pour ses recherches, a déjà un concurrent américain sur le même créneau. Interrogée sur l'utilisation des éliciteurs pour la médecine humaine, elle estime que "c'est possible, mais il y a encore beaucoup de travail à faire dans ce domaine".

La Recherche : http://www.larecherche.fr/afp/n020716085832.rzf899bk.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top