RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Les spécifications des futurs G4 se précisent

Lors d'une récente conférence des développeurs à Las Vegas, Apple a donné un aperçu des futurs ordinateurs PowerMac G4 en indiquant qu'ils seront équipés en standard d'un lecteur DVD, d'un ou plusieurs ports USB et Firewire. La firme à la pomme avait poursuivit en indiquant que les microprocesseurs PowerPC G4 recèleraient 10,5 millions de transistors et consommeraient moins d'énergie que les actuels Pentium II d'Intel. On apprenait enfin qu'ils seraient munis du jeu d'instructions Altivec, particulièrement adapté pour les applications multimédia et scientifiques. Le site Mac Evolution propose d'aller plus loin en dévoilant des spécifications plus précises. On apprend ainsi que la puce utilisera pour la première fois la technologie de connexion au cuivre avec une gravure à 0,22 micron. Elle sera cadencée à une fréquence située entre 400 et 450 MHz et la tension d'alimentation descendra à 1,8 Volt, contre 1,9 Volt voire 2,6 Volt pour certains modèles PowerPC 750. Le bus de données du G4 affichera pour la première fois 128 bits, tandis que l'accès à la mémoire cache de niveau 2 se fera par une voie à 64 bits. Ces caractéristiques permettraient à la puce d'obtenir une note de performance en calcul flottant supérieure de 50% par rapport au PowerPC 750 à 400 MHz. Selon l'auteur du site, Eric Yang, la production en masse du processeur G4 pourrait démarrer après la mi-99.

Yahoo/19/05/99

http://www.yahoo.fr/actualite/19990518/multimedia/2052.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une étiquette radio entièrement passive

    Une étiquette radio entièrement passive

    Le constructeur Wiliot vient de présenter une nouvelle technologie, sous forme d'une étiquette Bluetoot passive, qui va concurrencer les puces NFC. Ces dernières sont ...

  • Le CEA-Leti conçoit les puces intelligentes de demain

    Le CEA-Leti conçoit les puces intelligentes de demain

    A Grenoble, les ingénieurs du centre de recherche du CEA-Leti sont en train de mettre au point une puce du futur capable d’intégrer à la fois une très grande puissance de calcul et une grande ...

  • Que sera l’électronique de l’après silicium ?

    Edito : Que sera l’électronique de l’après silicium ?

    C’est peu de dire que l’invention du transistor en 1947 puis, dans son prolongement, celle du microprocesseur en 1971 compte parmi les ruptures technologiques les plus importantes de l’histoire de ...

Recommander cet article :

back-to-top