RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

La spationaute sud-coréenne porte dans l'espace les ambitions de son pays

La première spationaute sud-coréenne, Yi So-Yeon, a décollé du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, à bord d'un vaisseau russe vers la Station spatiale internationale (ISS) portant avec elle les ambitions spatiales de son pays. La fusée Soyouz avec à son bord l'étudiante en bio-ingénierie de 29 ans et ses coéquipiers russes Sergueï Volkov et Oleg Kononenko s'est élancée au-dessus de la steppe à 17H16 locales (11H16 GMT). Des proches des trois passagers, des journalistes et des visiteurs ont assisté à leur envol à environ un kilomètre du pas de tir.

Visiblement très émue, la mère de la spationaute coréenne a poussé un cri strident et s'est effondrée sur le sol, a constaté un journaliste de l'AFP. Plusieurs membres des services médicaux se sont précipités sur elle et l'ont emmenée tandis qu'elle reprenait conscience. La fusée est partie du pas de tir d'où le premier homme dans l'espace, le Soviétique Iouri Gagarine, avait en 1961 commencé sa mission historique. La capsule avec les trois spationautes à bord s'est ensuite détachée et est entrée en orbite à 17h25 locales (11h25 GMT), a indiqué à l'AFP par téléphone un responsable du centre de contrôle des vols situé dans la région de Moscou.

Pendant ce temps des milliers de personnes ont fêté dans les rues de Séoul le lancement de la fusée Soyouz. En présence du président Lee Myung-Bak, quelque 3.000 personnes ont pu suivre l'événement sur un écran géant.

"L'avènement du premier astronaute sud-coréen est célébré par la nation tout entière. Cela va donner de l'espoir, notamment aux plus jeunes", a dit le président Lee. La jeune spationaute effectuera 14 expériences dans l'espace.

M. Lee avait dit plus tôt au cours d'une interview télévisée que la Corée du Sud était en passe de devenir la 7e puissance spatiale en 2020, année où elle ambitionne d'expédier une sonde en orbite autour de la Lune. La Corée du Sud est le 36e pays à envoyer un astronaute dans l'espace. Selon un responsable du secteur spatial sud-coréen, la mission de douze jours de Mme Yi coûtera à son pays environ 20 millions de dollars (12,8 millions d'euros). Depuis 1995, la Corée du Sud, arrivée tardivement dans la course de l'espace, a lancé trois satellites de communication et dispose depuis 2006 de son premier satellite militaire.

AFP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top