RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La SNCF expérimente un passe Navigo sur clé USB

Un nouveau passe Navigo serait-il sur les rails ? Le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) et Transilien SNCF lancent une expérimentation auprès de mille usagers volontaires. Ceux-ci vont être dotés d'une clé USB de 1 Go peu ordinaire. Elle leur permettra non seulement de franchir les portiques du RER (la clé comporte une puce sans contact, comme le passe Navigo), mais aussi de recharger leur forfait mensuel ou hebdomadaire par Internet. D'ordinaire à chaque début de mois, les usagers des transports parisiens doivent faire d'interminables queues aux guichets de la SNCF ou de la RATP pour recharger leur forfait. Les clients testeurs pourront acheter directement leur titre depuis le site transilien.com en branchant leur clé sur le port USB de leur ordinateur et en réglant par carte bancaire.

Même si l'opération est menée par la SNCF, les utilisateurs pourront acheter des forfaits concernant uniquement les zones 1 et 2, correspondant à Paris. Autrement dit, principalement aux lignes de métro de la RATP. Chaque clé est à usage personnel et comporte au verso une photo de son propriétaire.

« Nous avons commencé à recruter les utilisateurs en envoyant en opt-in à 25 000 de nos clients un e-mail pour leur proposer de faire partie de cette expérience. La semaine passée nous comptions déjà 500 retours positifs. Notre panel est aujourd'hui presque complet. Nous avons présélectionné des personnes qui répondent au cahier des charges : à savoir des utilisateurs qui partent d'une gare avec portillon, sans portillon, etc. », développe un porte-parole du Transilien SNCF.

L'expérimentation se terminera le 31 août prochain. Elle viendra compléter celle menée par la RATP et le Transilien SNCF sur un autre mode de paiement : le lecteur à carte. Les usagers volontaires y insèrent leur passe Navigo pour recharger leur forfait depuis Internet.

A l'issue de ces deux tests, le Stif rendra ses conclusions. « Il s'agira de savoir quelle expérience a rencontré l'adhésion des utilisateurs. Et d'établir un modèle économique. La clé sera-t-elle donnée comme le passe Navigo ? Les usagers devront-ils en payer une partie ? Et s'il y a une participation viendra-t-elle du Stif, des transporteurs ? », explique la SNCF.Le passe Navigo compte déjà plus de 1,6 million d'utilisateurs. Il est peu probable pour des raisons économiques que le Stif décide de rééquiper tous ces usagers. La clé USB, si elle est retenue, pourrait donc venir comme carte de transport alternative.

OINet

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top