RTFlash

Espace

Les signaux des premières étoiles de l'Univers ont été détectés !

Après 12 ans de recherche, des astronomes de l'Université d'Etat d'Arizona, dirigés par Judd Bowman, sont parvenus, en réalisant une véritable prouesse technique, à détecter pour la première fois les signaux extrêmement ténus liés à l'apparition des premières étoiles il y a 13,6 milliards d'années, peu après la naissance de l'Univers. Cette étude a également révélé que le gaz dans l'Univers, au moment de l'apparition des premières étoiles, était beaucoup plus froid que prévu. Il aurait été de 3 degrés kelvin (-270 degrés Celsius).

Cette découverte est d'autant plus remarquable qu'elle a été réalisée à l'aide d'une petite antenne radio, et pas d'un gigantesque radiotélescope. Elle demande toutefois à être confirmée par d'autres équipes et d'autres instruments plus puissants, comme le radiotélescope SKA (Square Kilometre Array) actuellement en construction en Australie. La communauté des astrophysiciens a été surprise par l'intensité des signaux observés, car cela laisse supposer que l'Univers s'est refroidi plus vite qu'on ne le pensait.

Si cette découverte était confirmée, elle serait la plus importante depuis la détection des ondes gravitationnelles en 2015 et pourrait conduire à revoir les modèles cosmologiques et à comprendre enfin la nature intime de la mystérieuse matière noire, invisible pour les télescopes, mais qui compose plus du quart de l'Univers.

La matière noire ne peut absorber, refléter ou émettre de la lumière, ce qui la rend extrêmement difficile à détecter. Les scientifiques ont déduit son existence à partir de l'effet gravitationnel qu'elle semble avoir sur la matière visible.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top