RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

La sclérose en plaques commence à dévoiler ses secrets

Des chercheurs québécois dirigés par la professeure Nathalie Arbour du Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal viennent d'élucider l'un des mécanismes fondamentaux impliqués dans la sclérose en plaques.

Ces scientifiques ont découvert, chez les malades atteints de sclérose en plaques, une concentration anormalement élevée d'un type particulier de cellules (CD4 T) qui exprime le NKG2C, une molécule qui provoque des lésions cérébrales.

Ces recherches ont mis à jour un mécanisme nouveau qui permet aux cellules CD4 T de cibler directement les cellules du cerveau spécifiquement présentes chez les malades atteints de sclérose en plaques.

Pour l'instant, il n'y a pas de traitement curatif contre cette maladie mais il existe certains médicaments qui permettent d'en ralentir l'évolution. Le problème est que ces traitements ne sont pas suffisamment ciblés et perturbent le fonctionnement du système immunitaire dans son ensemble, provoquant notamment des infections chez certains malades dont l'immunité est affaiblie.

Nathalie Arbour précise : « Nos travaux montrent qu'il est possible de surmonter ce problème car le NKG2C est spécifiquement exprimé par une catégorie de cellules CD4 T présentes uniquement chez les personnes atteintes de sclérose en plaques. Nous allons à présent tenter d'actionner de manière ciblée ce récepteur en visant uniquement les cellules impliquées dans le développement de cette pathologie neurodégénérative. »

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

JOI

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Maladie d'Alzheimer : le rôle méconnu des astrocytes

    Maladie d'Alzheimer : le rôle méconnu des astrocytes

    Les astrocytes pourront-ils un jour venir au secours des neurones atteints de dégénérescence ? C’est ce qu’espère cette équipe de l’Université de Barcelone qui envisage, dans le Journal of ...

  • Vers une immunoprévention personnalisée des cancers

    Vers une immunoprévention personnalisée des cancers

    Une équipe de chercheurs de l’Université de Louisville (Kentucky), dirigée par Haval Shirvan, a découvert qu’une molécule immunitaire mise au point pour l’immunothérapie anticancéreuse, protégeait ...

  • Apprivoiser les séquences mobiles du génome

    Apprivoiser les séquences mobiles du génome

    Le génome humain n'a pas fini de nous surprendre. Bien que notre génome soit constitué d’environ trois milliards d’unités (les paires de base), nombre d’entre elles ne semblent pas appartenir à des ...

Recommander cet article :

back-to-top