RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

A Salamanque, le Centre de recherche contre le cancer divise ses coûts par dix avec une grille

Fran Gonzales supervise l'informatique du Centre de recherches contre le cancer de l'Universite de Salamanque, en Espagne. Les chercheurs du CRC observent les gênes impliques dans le développement des tumeurs : ils doivent tracer le comportement de 33 000 gènes dans des conditions variables. Les protocoles expérimentaux débouchent sur des tableaux très complexes, que seul un ordinateur puissant peut interpréter. Ces calculs s'étalent sur un a plusieurs jours lorsqu'on les confie a une machine ordinaire. Pour améliorer le confort des chercheurs, Fran Gonzales a décide de réduire ce temps a quelques heures. Plutôt que d'investir dans un supercalculateur, le CRC a choisi la voie de la grille: le centre est équipe de 150 ordinateurs qui ne fonctionnent ni a plein régime, ni 24 heures sur 24. Autant dire que leurs processeurs passent la plus grande partie de leur journée a se reposer. Fran Gonzales a décide de rassembler dans un premier temps 32 de ces machines. Un parc particulièrement heterogene : "nous avons deux serveurs Sun biprocesseurs, quelques Macs, des PC Pentium III et IV sous NT et XP. Nous avons également deux Silicons Graphics". Au total, 36 processeurs qui consacrent désormais chaque seconde de libre a la grille du CRC. Difficile de connecter des machines si différentes ? Pas tant que ça : "nous avons choisi la solution de Grid Systems en partie parce qu'elle fonctionne sur toutes les plate-formes, tout en restant simple d'utilisation". Les machines sont reliées par un réseau Gigabit Ethernet, bien "qu'un Fast Ethernet serait suffisant a priori". Trois serveurs mènent le bal : "ils distribuent les calculs aux agents présents sur chaque machine, ces agents se signalant bien entendu aux serveurs lorsque leur machine dispose de ressources disponibles". Résultat, "un calcul prend désormais deux heures plutôt qu'un jour : notre infrastructure informatique était apparemment exploitée a 10 % de ses capacités. Pour ce qui est de la facture, on est très loin des 300 000 euros que nous aurions du dépenser pour acquérir un supercalculateur. La facture de la grille se monte a 36 000 euros". De quoi faire réfléchir ... Mais attention : une grille n'a pas que des avantages. La ou l'on peut prévoir avec précision les ressources qu'un supercalculateur pourra dégager a un moment T, une grille reste beaucoup plus imprévisible. Cependant : "les 32 machines impliquées dans la grille ont une activité relativement constante. Nous pouvons donc prévoir les capacités dont nous bénéficierons d'un mois sur l'autre".

JDNet : http://solutions.journaldunet.com

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top