RTFlash

Avenir

Les robots inventaires de Walmart font leur preuve…

En octobre 2017, Walmart annonçait le déploiement de robots inventaires dans plus de 50 de ses magasins aux Etats-Unis. Aujourd'hui, cette brigade de robots a déjà parcouru plus de 2000 miles, soit environ 3220 km, en sillonnant les rayons des supermarchés américains.

Hauts de 60 cm, ces robots sont dotés de caméras et de capteurs leur permettant de lire les étiquettes RFID, les codes-barres (grâce à un partenariat avec Digimarc) et de faire de la reconnaissance d’images. Leur mission ? Analyser les rayons d'un magasin pour détecter toutes sortes d'anomalies (une rupture linéaire, une erreur de prix, un mauvais étiquetage, un produit mal placé, etc.) et alerter les équipes. Un moyen indirect d'augmenter les ventes d'un supermarché en limitant les manques à gagner provoqués par ces irrégularités.

Selon John Crecelius, vice-président de Walmart en charge de l'innovation, ces robots scannent les produits alimentaires et les consommables trois fois par jour. Au total, depuis leur déploiement, les robots auraient ainsi scanné quelque 78 millions d'items. Cela représenterait environ 13 000 scans par jour et par robot.

Le numéro un mondial de la grande distribution prévoit de continuer à collecter ces données avant d'envisager une extension de son programme. D'après le constructeur de robots, l'entreprise Bossa Nova Robotics, la réaction des clients en magasin reste mitigée. Certains seraient particulièrement intrigués, mais au moins 50 % les ignoreraient complètement.

Laurent Desegur, VP Front End Engineering et Mobile de Walmart Labs, se veut rassurant : "Ces robots n’ont pas pour objectif de remplacer des jobs. Les gens vont faire autre chose", a-t-il indiqué à L'Usine Digitale à l''occasion du NRF 2018. Et d'ajouter : "L'avantage est d'ôter cette corvée aux responsables de rayons et de gagner du temps. Cela offre la possibilité d’avoir un inventaire quasiment en temps réel dans les magasins, de voir où sont les objets qui se vendent le plus, de vérifier l’inventaire et les prix, et ainsi de produire un état des lieux des rayons beaucoup plus rapidement".

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Technology Review

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top