RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Résultats prometteurs pour la radiothérapie per-opératoire mammaire

L'Université de médecine de Hanovre (MHH, Medizinische Hochschule Hannover) a étendu son spectre de traitements contre le cancer du sein grâce à un procédé innovant : la radiothérapie per-opératoire (IORT, IntraOperative RadioTherapie). Depuis mai, la clinique de gynécologie et d'obstétrique mène un projet commun avec la clinique de radiothérapie et cancérologie pour introduire cette nouvelle méthode de traitement du cancer du sein.

L'IORT est une méthode de traitement du cancer qui permet de préserver le sein. Contrairement à la radiothérapie traditionnelle, le tissu touché est irradié de l'intérieur pendant l'opération après extraction de la tumeur. La radiation est appliquée très précisément sur le lit tumoral grâce à un appareillage mobile de radiothérapie. Lors du traitement traditionnel du cancer du sein, un "boost" (augmentation locale de la dose) est administré au lit tumoral dans le cadre d'une irradiation totale du sein.

Ce traitement est généralement administré par cinq à huit irradiations complémentaires. A l'inverse, une seule irradiation à plus haute dose est nécessaire lors de l'IORT. Cette méthode épargne plusieurs semaines de thérapie aux femmes concernées. L'IORT ne peut pas être utilisée chez toutes les femmes présentant un cancer du sein. "La tumeur doit être positionnée telle qu'il y ait assez d'écart avec la peau mais aussi avec les côtes" explique Ursula Hille, médecin-chef à la clinique de gynécologie et d'obstétrique.

Cette nouvelle technique de traitement existe en Allemagne depuis sept ans environ. Elle a été développée à l'Université de médecine de Mannheim par le professeur Wenz, directeur de la clinique universitaire pour radiothérapie et de radio-oncologie, en coopération avec le groupe Zeiss Meditec. L'INTRABEAM de Zeiss, utilisé pour l'IORT, comprend une source miniaturisée de rayons X, un statif hautement flexible et une large palette d'options d'applications de radiation. L'applicateur étant directement placé dans le lit tumoral, la dose de radiation est appliquée précisément.

Les résultats de l'essai clinique TARGIT-A ont été révélés début juin. Cette étude, lancée en 2000 et menée dans 28 centres répartis dans 9 pays, compare la radiothérapie externe standard de l'ensemble du sein (EBRT, External Beam RadioTherapy) à la radiothérapie per-opératoire ciblée (TARGIT). Le système de radiothérapie INTRABEAM de Carl Zeiss a été utilisé dans ce but. Cette étude examine si la dose unique réduit le risque de récidive du cancer dans le sein affecté de manière aussi efficace que la méthode de traitement habituelle d'environ six semaines. La moitié des femmes a été traitée par radiothérapie traditionnelle, l'autre moitié par radiothérapie per-opératoire.

Les résultats de la recherche TARGIT-A ont été publiés sur "The Lancet Online". Pour des patientes présentant un cancer du sein au stade précoce, une dose unique de radiothérapie per-opératoire ciblée peut être considérée comme une alternative à la radiothérapie externe suivie pendant plusieurs semaines.

BE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top