RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un réseau informatique sur le réseau électrique

Plus qu'un concept, le CPL (courant porteur en ligne, autrement dit transport des données sur le réseau électrique) est désormais une technologie qui fonctionne réellement. Oxance nous en donne la preuve, avec la solution la plus simple jamais rencontrée par la rédaction : PLCnet. Un seul adaptateur par poste de travail suffit, là où les autres solutions du marché que nous avons rencontrées jusqu'alors nécessitent un équipement maître à installer sur le compteur électrique et un modem sur chaque poste de travail. Pour mettre au point son adaptateur, Oxance s'est appuyé sur la technologie PowerPacket d'Intellon, qui « découpe » les données modulées à des fréquences de 4 à 20 MHz en petits paquets et les reconstitue à l'autre extrémité. PowerPacket utilise en fait une modulation de type OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing) déjà utilisée dans la norme 802.11a. Nous avons construit un LAN au travers du réseau électrique, relié à Internet par une connexion haut débit (ici, accès câble). Nous avons connecté en réseau un poste de travail équipé de Windows 2000 Professionnel avec un PC portable exploitant Windows NT, tous deux reliés à Internet par un routeur câble. Chacun de ces équipements est relié à un adaptateur branché sur une prise de courant. Premier avantage de taille : l'absence d'un câblage spécifique pour monter le réseau local, puisque ce sont les fils électriques existants qui sont utilisés. Second avantage : la simplicité d'emploi de l'adaptateur. Il suffit de le brancher sur une prise de courant et de le relier au poste de travail par un câble Ethernet ou USB (selon l'adaptateur choisi). Aucun pilote à fournir (le pilote réseau standard de l'OS est utilisé), le réseau fonctionne immédiatement, un témoin lumineux confirmant l'activité des adaptateurs. Notons qu'un utilitaire de configuration fourni par Oxance permet de visualiser et de sécuriser les PLCnet présents sur le réseau, ainsi que d'évaluer la bande passante disponible entre les différents équipements. Le débit disponible dépend de la distance entre les adaptateurs. Il est également tributaire de la qualité du réseau électrique, de la présence de variateurs, lampes halogènes, multiprises ou rallonges. Oxance recommande d'ailleurs la présence d'un seul adaptateur par prise, dans la mesure du possible. En théorie, Oxance annonce un débit de 14 Mbit/s, qui devrait être triplé dans les prochaines versions, pour une distance de communication de 200 m. Pour le tester, nous avons effectué plusieurs transferts de fichiers lourds (images, vidéos, documents multiples) entre les deux PC. Nous avons parfois atteint des pics à 10 Mbit/s, lorsque les deux adaptateurs étaient proches (une trentaine de centimètres) sur le réseau électrique. Pour une distance de quelques mètres, nous avons obtenu en moyenne un débit, tout à fait acceptable, de 5 ou 6 Mbit/s. Lors de cet essai, nous avons aussi voulu évaluer la fonction de chiffrement des données. L'opération de sécurisation du réseau s'est effectuée simplement à l'aide de l'utilitaire fourni. Tout le réseau électrique devenant communicant, la sécurité n'en est que plus cruciale. PLCnet emploie DES 56 bits - un chiffrement minimal, mais qui a le mérite d'exister - et une authentification par mot de passe de chaque point d'accès. Tous les PLCnet doivent avoir la même clé.

Oxance a su rendre le CPL extrêmement simple et très bon marché : un adaptateur Ethernet ne coûte en effet que 99 euros, 119 euros pour l'USB. À titre de comparaison, les solutions concurrentes se payent en moyenne 1 500 euros pour le modem maître et 150 euros par modem client. Avec un débit réel pratiquement identique, le CPL se place comme une alternative au Wi-Fi, la mobilité en moins.

OINet : http://www.01net.com/article/204278.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top