RTFlash

Le réchauffement climatique plus rapide que prévu

Un nouvel ordinateur américain superpuissant a montré que les températures moyennes à la surface de la terre pourraient augmenter plus rapidement que ce qu'avaient prévu les scientifiques, ont indiqué le 22 juin des experts américains.L'ordinateur du centre national pour la recherche atmosphérique américain (NCAR, National Center for Atmospheric Research) projette une élévation globale des températures terrestres de 2,6 degrés si les pays continuent à émettre du dioxyde de carbone en grande quantité alors que des estimations précédentes avaient évalué cette hausse à environ 2°C. Les projections réalisées à partir du modèle théorique de prédiction du climat terrestre CCSM3 (Community Climate System), seront présentées à la commission intergouvernementale sur le changement climatique des Nations Unies, un groupe d'experts internationaux ayant pour mission d'évaluer l'impact du réchauffement climatique sur l'environnement. Selon la fondation nationale américaine pour la science (NSF), de nombreux modèles théoriques ont été utilisés pour comprendre les effets du dioxyde de carbone, un gaz à effet de serre produit par les voitures, les centrales thermiques et beaucoup d'autres sources. Les scientifiques n'ont pas été en mesure d'obtenir des résultats concordants pour déterminer l'impact d'autres facteurs comme la couverture nuageuse, la fonte des glaces des pôles ou encore l'émission de gaz aérosols. Selon Clifford Jacobs, un scientifique de la NSF, les nouveaux modèles de calcul offrent néanmoins "un degré moindre d'incertitude". "Nous accordons une confiance plus élevée à ces résultats qu'aux précédents", ajoute-t-il, précisant que les scientifiques espèrent obtenir des modèles assez performants pour prévoir le changement climatique dans des régions particulières comme l'Afrique ou le "Midwest"américain.

NCAR

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top