RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La réalité augmentée sera dans nos lunettes en 2017

Nous sommes en 2017 et Etienne, étudiant à Science-Po, prépare dans le train qui le mène à Paris son exposé sur le centenaire de la révolution russe. Confortablement assis dans son fauteuil, il n'a pourtant devant lui aucun ordinateur portable. En fait, à partir de son nouveau smartphone, aussi puissant qu'un ordinateur de 2012, il commande directement à la voix, via son oreillette bluetooth, le défilement et l'affichage de son exposé sur un écran virtuel à très haute définition qui n'est autre que... ses lunettes.

"Vraiment très bien cette photo de Lénine haranguant les ouvriers" pense Etienne qui explore le Web à la recherche de documents d'illustration. Aussitôt, il commande "Insérer photo de Lénine en haut de la première page de l'exposé" et il peut immédiatement visualiser sa première page ainsi modifiée !

L'ensemble de ces images fixes et animées et des textes dont il a besoin s'affiche instantanément avec une qualité parfaite, sur ses verres de lunettes. Cette prouesse technologique, qui a rendu en quelques années les écrans physiques obsolètes, utilise des mini-projecteurs placés sur les branches de ses lunettes un peu spéciales il est vrai.

Mises au point à l'issue de 10 ans de recherche par Google, ces lunettes à réalité "augmentée", s'utilisent, à condition de porter des lentilles de contact appropriées, comme un grand écran virtuel connectable sur n'importe quelle source numérique lue sur le Web.

Pour concevoir de telles lunettes, il a fallu surmonter de nombreux obstacles technologiques. Le principal a été d'imaginer un dispositif ingénieux qui permette de voir à la fois de manière très nette les images projetées sur les verres sans perdre de vue, pour des raisons évidentes de sécurité, l’environnement autour de soi. Grâce à la mise au point de micro-lentilles, il est possible à l’œil de faire le point sur les images tout en conservant l’intégralité du champ de vision.

Bien entendu, il existe également, pour ceux qui ne veulent pas porter des lentilles, des lunettes qui permettent également la projection d'images mais elles ne proposent pas la même très haute définition.

Pour développer ce système, Google s'est notamment associé avec la société suisse Lemoptix, spécialisée dans la conception de systèmes de projection miniaturisés, qui a conçu un micro-projecteur haute définition pouvant s'intégrer sur les branches des lunettes.

Ce micro-projecteur envoie les images sur les verres qui ont subi un traitement holographique par laser leur permettant, à partir de la lumière diffractée d'un objet, de reconstituer en trois dimensions une image de ce dernier. C'est cet hologramme placé sur les verres qui permet aux images projetées d'être réfléchies vers l'œil, tout en restant transparentes afin que l'utilisateur puisse continuer à voir son environnement.

Etienne, après avoir mis la dernière main à son exposé, jeta un coup d'œil aux informations "high tech" de Google sur le Web et une news attira son attention : elle indiquait que le dernier fabricant mondial d'écran physique, qui avait pourtant délocalisé sa production en Indonésie, pour diminuer ses coûts de fabrication, venait d'annoncer que, faute de clients, il cesserait ses activités à la fin de l'année !  

Article rédigé par Mark FURNESS pour RTFlash

EPFL

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Jacques Tesseire

    12/10/2012

    A ce que je sache, voulu médium pour moi-même depuis 1989 (des proches ayant joué aux "impuissants" avec leur vie intentionnelle et créatrice...), la réalité 'VRAI-MENT' augmentée est celle à niveaux multidimensionnels atteinte intentionnellement et sagement, avec discernement très progressif, dans un calme mental absolu !
    Là aussi, avec la technologie excuse, l'on se distrait du vrai déjà là, et s'en éloigne, toujours trop en quête de l'extérieur "qui paye" (mais qui nous ruine...).

  • back-to-top