RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Rapport 2007 de l'Union européenne sur l'économie numérique

Comme chaque année, l'Union européenne vient de publier son rapport annuel sur l'initiative i2010 visant à promouvoir l'économie numérique européenne. Ce rapport évalue l'impact économique des efforts déployés par les Etats membres de l'UE en faveur des TIC. Le rapport de 2007 montre que le secteur des TIC continue de progresser plus rapidement que l'ensemble de l'économie européenne.

Entre 2000 et 2004, les TIC ont ainsi contribué pour près de 50 % à la croissance de la productivité de l'UE. Les entreprises investissent dans de nouvelles solutions TIC plus matures, et les Européens adoptent rapidement les nouveaux services en ligne. En 2006, plus de 20 millions de nouvelles lignes Internet haut débit ont été installées en Europe.

En moyenne, le secteur des nouvelles technologies de l'information et des communications représente 5,5 % du produit intérieur brut des Etats membres en 2003.

Avec 5,6 % de son PIB produit par le secteur des TIC, la France se classe 10ème en Europe.

Les pays les plus performants sont l'Irlande (12,4 % du PIB), la Finlande (10 %) et la République tchèque (9,8 %). A noter toutefois que ces données, anciennes, ne sont pas renseignées dans le rapport pour un certain nombre de pays.

La France se situe dans le peloton de tête européen en matière de pénétration du haut débit : avec 19 % de la population couverte en 2006, soit plus de 3 points au-dessus de la moyenne des 25 pays membres de l'UE.

La France occupe le 8ème rang sur ce critère. Six pays - Danemark, Pays-Bas, Finlande, Suède, Royaume-Uni et Belgique - enregistrent des taux de pénétration des connexions à haut débit supérieurs à 20 %, c'est-à-dire plus élevés qu'aux Etats-Unis et au Japon.

Les trois quarts des foyers français connectés à l'Internet le sont en haut débit, ce qui place la France au 10ème rang en Europe où la moyenne des 25 Etats membres est de 62 %. Avec près de 90 % des foyers équipés connectés en haut débit, la Belgique est championne européenne sur ce critère, devant l'Islande (86,8 %), la Norvège (83 %) et les Pays-Bas (82,4 %).

Avec à peine 2,5 abonnés sur 100 à la téléphonie mobile de troisième génération en 2005, la France se situe très en dessous de la moyenne européenne, mais se classe néanmoins 11ème sur 25. Car la moyenne européenne, de 5 abonnés 3G sur 100, est tirée par le haut par deux principaux pays : le Danemark, qui revendique 28,4 abonnés sur 100 à la 3G, et l'Italie (15,3 abonnés sur 100).

Avec à peine 40 % de la population française qui utilise régulièrement l'Internet, la France se classe 19ème sur 25. Un score plutôt médiocre qui contraste avec les chiffres publiés en France par Médiamétrie : selon l'institut de sondage, le nombre d'internautes français a atteint 29,9 millions en décembre 2006, soit 57,4 % de la population. Cette différence s'explique par le périmètre considéré.

Alors que la Commission européenne prend en compte le nombre d'internautes par rapport à la population totale, Médiamétrie ne considère que la population d'internautes à domicile, de 11 ans et plus. Selon les critères de l'UE, c'est l'Islande qui compte le plus d'internautes actifs (84 % de la population), suivie de la Suède (79,8 %) et du Danemark (78,1 %).

La proportion de services publics totalement accessibles en ligne en France en 2006 est supérieure à la moyenne européenne. Plus d'un service public de base dédié aux citoyens sur deux est disponible sur Internet, trois sur quatre pour les services dédiés aux entreprises.

Côté entreprises, la palme revient à l'Estonie, dont 100 % des services administratifs de base pour les entreprises sont accessibles en ligne. Malte se distingue pour sa part avec plus de 83 % des services publics de base pour les citoyens disponibles sur Internet.

Les entreprises françaises ont un usage des services publics accessibles en ligne conforme à la moyenne européenne et aux indicateurs de ses voisins européens, à l'exception de l'Italie dont plus de 86 % des entreprises utilisent les services publics en ligne. C'est l'Islande cependant qui domine ce palmarès européen avec près de 95 % des entreprises qui utilisent les services e-public.

L'Islande domine également le classement européen en matière d'usage des services publics citoyens en ligne (plus de 60 % de la population). Le rapport 2007 pour l'économie numérique ne renseigne aucune donnée pour la France sur les usages des services publics en ligne par les citoyens. Pourtant, en 2006, près de 6 millions de déclarations d'impôts ont été déposées en ligne par les contribuables français.

La France est un acteur majeur de l'e-commerce en Europe : avec près de 17 % du revenu global généré en ligne par les entreprises en 2006, le pays se classe troisième derrière le Danemark (17,5 %) et le Royaume-Uni (17,4 %). Selon l'association pour le commerce et les services en ligne (Acsel) et la Fevad (Fédération des entreprises de vente à distance), le e-commerce français s'est s'élevé à 12 milliards d'euros en 2006.

Rapport 2007

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top