RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Une raffinerie verte à Ploërmel

Déchets animaux, déchets végétaux, algues vertes : à partir de 2009, la fée Morgane les transformera en engrais et en électricité... Une révolution verte à l'Ouest et une réponse à des problèmes de pollution. Morgane est, selon ses concepteurs, un projet de raffinerie verte « unique en Europe ». Elle verra le jour en 2009, non loin de la forêt de Brocéliande, à Ploërmel (56). Cette mystérieuse Morgane, dernier bébé de la société morbihannaise Olmix, spécialisée dans la « chimie verte », a été présentée à Paris. Morgane est une pionnière.

La Bretagne ne manque ni d'algues vertes (400.000 t...), ni de déchets animaux et végétaux. Morgane compte bien faire de l'or vert avec tout ça... Algues vertes, lisier : tout va être broyé. Les produits vont ensuite subir une méthanisation. Puis tout sera filtré et tous ces déchets devraient se transformer en énergie, en gaz et électricité. Mieux : il n'y aura pas que de la chaleur : de Morgane ressortiront également des engrais et des fongicides naturels, fruit du jus d'algue verte et d'argile. C'est son secret : Morgane est le seul pôle de chimie verte à utiliser les algues vertes soulignait le président d'Olmix, Hervé Balusson.

Les autres pays européens utilisent de l'orge ou du blé. Résultat : des cours qui flambent, mettant en concurrence directe filières alimentaire et énergétique. Ce n'est pas pour rien que les biocarburants, annoncés comme la panacée, sont aujourd'hui bien décriés... Morgane devrait traiter entre 40.000 et 45.000 t de matières pour produire des énergies renouvelables, l'alternative aux énergies fossiles. Elle devrait fournir un mégawatt d'électricité. Mieux, engrais, fongicides : elle pourra tout faire sans aucun rejet car de Morgane ne jaillira que de l'eau propre. Morgane a un coût : quatre millions d'euros. L'unité est née d'un montage innovant associant des partenaires publics et privés. D'ici quelques années, elle devrait donner naissance à une quinzaine d'unités dans l'Ouest.

Kavadenn

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top