RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Une puce mémoire qui marie électronique et magnétisme

Une autre piste pour la puce mémoire du futur : la mémoire à contenu adressable (CAM pour Content Adressable Memory). La première de ce type vient d’être développée par NEC en coopération avec l’Université Tohoku, au Japon. Elle est un produit de la spintronique, une nouvelle science mariant l’électronique et le magnétisme.

La spintronique vise à créer des circuits intégrés encore plus denses et plus performants en utilisant les propriétés magnétiques des électrons : le moment magnétique de spin. La mémoire CAM exploite cette propriété pour stocker des données. Ce procédé offre l’avantage d’être non volatile, c’est-à-dire que l’information se conserve en l’absence de courant électrique, comme pour la mémoire flash actuelle. L’une des applications potentielles est de l’utiliser comme mémoire centrale des ordinateurs, au lieu et place des mémoires Dram actuelles (qui perdent leurs informations après coupure de courant), ce qui se traduirait par un démarrage instantané et une réduction de la consommation de courant.

Cette technologie se distinguerait, selon NEC, par un grand potentiel de miniaturisation des cellules mémoires, tout en offrant une vitesse élevée de 5 ns et une faible consommation de courant de 9,4 mW. L’adressage est simplifié en diminuant le nombre de transistors de huit à trois par couple de cellules. Il en résulte une réduction de la taille de 50 %.

NEC et l'Université de Tohoku poursuivent le développement de circuits intégrés sur la base de la spintronique.

Industrie & Technologies

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top