RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Protection anti-virus : mieux vaut prévenir que guérir

Deux petites entreprises technologiques américaines ont annoncé lundi leur alliance pour la commercialisation d'un logiciel destiné à défendre en amont les réseaux des entreprises contre les virus et les hackers en identifiant les failles des sécurité des systèmes informatiques. Cigital et Fortify Software ont précisé qu'elles cherchaient à protéger les systèmes informatiques en prévenant les menaces avant même qu'elles n'apparaissent, contrairement à la pratique la plus répandue actuellement qui consiste à mettre au point des "patches" après des attaques de virus, comme celle de Sasser la semaine dernière. Cigital, qui compte Motorola et MasterCard International parmi ses clients, aidera les utilisateurs à intégrer les technologies de lecture de code de Fortify à ses services de conseils. Les deux entreprises vendront et commercialiseront leurs services respectifs aux fournisseurs d'accès internet et à d'autres entreprises de taille importante. Les entreprises ne peuvent pas se contenter de système pare-feu (firewalls) sans rechercher l'origine de la faille du logiciel qui permet aux hackers de pénétrer les réseaux informatiques internes, estime Ted Schlein, président de Fortify. Le récent ver informatique Sasser, qui a succédé à de nombreuses autres attaques de virus depuis le début de l'année, a attaqué les PC équipés des systèmes d'exploitation Microsoft Windows 2000, NT et XP. Ce virus a provoqué des redémarrages intempestifs des ordinateurs infectés et des connexions internet anormalement lentes. Les éditeurs de logiciels ont en général été plus attentifs à l'ajout de fonctions de protection sur les logiciels et ont attaché moins d'importance à la sécurité dans les premiers stades de développement des logiciels, estiment des analystes. "Mais un gros changement est en train de se produire en raison des virus que nous avons rencontrés dans les trois dernières années. Ce que les éditeurs et d'autres reconnaissent est que les failles de sécurité doivent être traitées au stade de la mise au point du logiciel", a déclaré Melissa Webster, analyste pour le cabinet d'études technologiques IDC. Microsoft a intensifié ses efforts pour renforcer la sécurité de ses produits. Le premier éditeur mondial de logiciels est en train d'intégrer de nouveaux éléments de sécurité dans la prochaine version de Windows, qui devrait voir le jour vers 2006. Gary McGraw, responsable technologique de Cigital, a précisé qu'il s'agissait d'identifier les failles lors de la mise au point du logiciel en parcourant son code-source afin d'y repérer des milliers de failles connues. Les utilisateurs emploient en général des systèmes pare-feu afin d'empêcher les virus de pénétrer à l'intérieur du système interne d'un utilisateur. Détecter et éliminer les vulnérabilités des logiciels lors de l'édition du logiciel en installant des remèdes contre les virus connus permettrait aux utilisateurs de bénéficier d'une couche supplémentaire de protection, a ajouté McGraw.

Reuters :http://fr.news.yahoo.com/040510/85/3sh28.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top