RTFlash

Espace

Le projet d'ascenseur de l'espace refait surface

La catastrophe de la navette Columbia a relancé l'intérêt pour un projet qui propose un approche radicalement nouvelle de la propulsion spatiale : l'ascenseur de l'espace. Imaginé il y a plus de 20 ans, et popularisé par le grand écrivain de science-fiction Isaac Asimov dans son roman "Les fontaines du Paradis", l'ascenseur de l'espace est en train de rejoindre le domaine du possible grâce aux progrès intervenus au cours de ces dernières années dans la production de nanotubes de carbone; Ce matériau matériau aux propriétés extraordinaires, découvert en 1991, rend en effet envisageable, pour le second quart de ce siècle, la réalisation d"un ascenseur spatial qui se présenterait sous la forme d'un cylindre d'un mètre de large et de 100000 Km de long, ancré sur une plate-forme océanique au niveau de l'équateur. "C"est techniquement possible" souligne Robert Cassanova, Directeur de la prospective à la NASA, "ce projet ne présente aucune incompatibilité avec les lois de la physique" ajoute-t'il. Le département de prospective de la NASA a d'ailleurs décidé de consacrer 500000 dollars pour étudier la faisabilité de ce concept. Toutefois, la clé de ce projet réside dans la maîtrise de la production industrielle de nanotubes de carbone, 100 fois plus résistant que le meilleur acier, mais bien plus léger. Or actuellement on ne sait pas produire en grosses quantités ces nanotubes et pour réaliser un tel projet il faudra passer d'une production de quelques centaines de grammes à plusieurs milliers de tonnes. Selon ses concepteurs, l'ascenseur de l'espace pourrait transporter du matériel dans l'espace pour un coût d'environ 100 dollars par kilo, contre 10000 à 40000 dollars pour la navette spatiale. Avec un coût de transport aussi faible il deviendrait possible aux pays en voie de développement de construire des centrales solaires sur orbite et de disposer ainsi d'une énergie propre et bon marché qui accélérerait leur croissance économique. Ce projet, dont le coût de construction serait de l'ordre de 10 milliards de dollars, permettrait également de développer un tourisme spatial de masse qui pourrait s'avérer très rentable c'est pourquoi il commence à intéresser les investisseurs.

Brève rédigée par @RT Flash

Wired : http://www.wired.com/news/technology/0,1282,57536,00.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Vie et Cosmos : le lien se dévoile…

    Edito : Vie et Cosmos : le lien se dévoile…

    Je reviens cette semaine sur deux questions qui se rejoignent et que j’ai abordées régulièrement dans notre lettre, car elles sont à la fois essentielles et passionnantes : peut-il y avoir de la vie ...

  • Première détection d'oxygène moléculaire dans une autre galaxie

    Première détection d'oxygène moléculaire dans une autre galaxie

    Le dioxygène (ou O2) est une molécule-clé dans les processus biologique, car il permet la respiration cellulaire. Il est abondant sur notre planète mais dès qu'on s'en éloigne, il est très difficile ...

  • Une loupe cosmique pour mesurer l'expansion de l'Univers

    Une loupe cosmique pour mesurer l'expansion de l'Univers

    L’Univers s’étendrait plus rapidement qu’on le pensait. C’est ce qui ressort des observations menées par une équipe internationale d’astrophysiciens utilisant des données du télescope Hubble et à la ...

Recommander cet article :

back-to-top