RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le projet américain de surveillance d'internet inquiète l'UE

Le projet américain de système de surveillance électronique menace le droit fondamental des citoyens de l'Union européenne à la protection de leur vie privée, a estimé vendredi Stefano Rodota, qui préside le groupe des instances de protection des données personnelles dans l'UE. Afin d'éviter d'autres attentats terroristes comme ceux du 11 septembre 2001, le département américain de la Défense travaille actuellement sur un projet qui lui permettrait de passer au crible un large éventail de données publiques et privées, comme des relevés bancaires ou des informations sur les déplacements. "Nous n'avons rien contre les objectifs américains mais les moyens utilisés pour y parvenir nous semblent excessifs", a déclaré Rodota à Reuters au cours d'un entretien. Ce programme "contrevient à toutes les réglementations européennes sur la protection de la vie privée", a-t-il souligné, demandant que le sujet soit évoqué à la mi-juin, lors d'un mini-sommet américano-européen. Le Pentagone a précisé que le projet "Terrorist Information Awareness", dont le coût est estimé à 54 millions de dollars, inclurait des garanties de protections des libertés individuelles des Américains. On ignore si celles-ci s'appliqueront en dehors des Etats-Unis. Washington s'est déjà attiré les foudres des instances européennes en demandant aux compagnies aériennes de l'Union de remettre des informations sur les passagers à destination des Etats-Unis. La Commission européenne a finalement accédé à cette demande, bien qu'elle enfreigne les règlements européens en matière de données privées. Pour Rodota, la Commission n'a pas fait preuve d'assez de fermeté et le Parlement européen doit faire pression sur les Etats-Unis pour obtenir la garantie que les données collectées ne seront pas détournées. Dans l'Union européenne, les données personnelles ne peuvent être transmises à un tiers qu'avec le consentement de la personne concernée.

Reuters : http://fr.news.yahoo.com/030523/85/37t15.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top