RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Le processeur du futur sera ... magnétique !

IBM, en collaboration avec l'université de Stanford, vient d'annoncer la création d'un groupe de réflexion, " the IBM-Stanford Spintronic Science and Applications Center " (SpinApps), consacre au développement des nouvelles générations de processeurs utilisant une technologie originale, appelée spintronique. Dans ces prototypes, les données binaires ne circulent plus sous la forme de charges électriques mais via des flux magnétiques. En effet, dans les processeurs actuels, les informations sont transmises via des charges électriques positives ou négatives, qui passent de transistor en transistor. Or, dans les puces utilisant la technologie spintronique, on agit directement sur le spin (ou orientation magnétique) de l'électron qui peut désormais se trouver dans deux états : haut ou bas. La spintronique offre l'énorme avantage de repousser encore un peu plus loin les limites de puissance des processeurs imposées par la loi de Moore. En effet, avec des puces traditionnelles, le seul moyen d'accroître la vitesse consiste a réduire la distance entre les transistors. Or, les industriels se heurtent aujourd'hui a des limites physiques (si la distance entre deux transistors est trop faible, la charge electrique ne circule plus correctement). Dans les processeurs spintroniques , on utilise directement la ,structure atomique des matériaux, d'ou un gain de puissance appréciable. Selon Stuart Parkin, membre du SpinApps, les fabricants peuvent encore (toujours selon la loi de Moore) améliorer la vitesse des processeurs " électriques " actuels pendant encore cinq a dix ans. Apres, il faudra envisager d'autres technologies. La spintronique constitue une des alternatives les plus crédibles. Selon Robert Morris, président du Almaden Research Center d'IBM, " la spintronique pourrait révolutionner le monde de l'informatique comme l'invention du transistor a révolutionné l'électronique dans les années 50 ".

Flash TIC USA : http://www.france-science.org

IBM : http://www.ibm.com/news/us/2004/04/261.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top