RTFlash

Prévoir les averses violentes avec précision !

Si la météorologie a fait des progrès considérables en matière de prévision du temps global qu'il fera à cinq jours, elle reste souvent démunie pour prévoir avec exactitude un épisode soudain et violent, comme un orage dont les conséquences peuvent être dévastatrices.

Mais cette situation pourrait changer grâce à des recherches menées par l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées (ENPC) qui expérimente, depuis quelques semaines, un radar en bande X et à double polarisation. Dans l’échelle des longueurs d’onde, qui va des rayons non ionisants aux rayons ionisants, la bande X est à 9,5 Gigahertz (GHz).

"Cette longueur d’ondes nous donne une précision spatiale et temporelle beaucoup plus importante que les radars actuels en bande S à 3 GHz ou C à 5 GHz, souligne Daniel Schertzer, chercheur et professeur à l’ENPC. La double polarisation permet de mesurer en temps réel la quantité d’eau qui tombe à travers une surface d’air proche du sol et également de s’affranchir des obstacles que représentent les nuages les plus proches pour évaluer les précipitations plus lointaines.

Plus compact et plus léger que les radars actuels, ce nouvel appareil permet d'obtenir des images locales d'une précision incomparable sur les précipitations tombant sur un rayon de 100 kilomètres. "Avec ce nouveau type de radar à bande X, précis sur sa zone de diffusion et peu encombrant, nous avons désormais à disposition une information météo décentralisée à l’échelle des villes, complémentaire d’une météo nationale centralisée" précise Daniel Schertzer. Cette technologie est testée dans quatre villes européennes via le programme RainGain. 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Rain Gain

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top