RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Prévenir la maladie d’Alzheimer en buvant du vin et du thé vert !

Serait-il possible de réduire ses risques de maladie d'Alzheimer en buvant un peu de vin rouge et beaucoup de thé vert ? Peut-être, si l'on en croit une étude réalisée par des chercheurs de l'université de Leeds.

Ces deux aliments ont comme point commun de contenir des polyphénols. Le vin rouge contient du resvératrol et le thé vert de l'EGCG (Epigallocatéchine gallate). Ces molécules possèdent de puissantes propriétés antioxydantes et leurs effets protecteurs contre le diabète et le cancer a été démontrés. Des comprimés contenant de fortes doses de resvératrol font par exemple l'objet d'un essai clinique de phase II aux États-Unis pour étudier leurs effets sur des patients atteints de démence légère à modérée.

La maladie d'Alzheimer se traduit par la prolifération de plaques amyloïdes, composées de peptides bêta-amyloïdes et de protéines tau, dans le cerveau. Ces plaques se fixent sur les neurones et finissent par les détruire de manière irrémédiable. «Nous voulions voir si la forme précise de ces plaques jouait un rôle essentiel» dans ce processus, explique le professeur Nigel Hooper qui a dirigé ces travaux.

Les chercheurs ont donc placé dans des tubes à essai des plaques amyloïdes en présence de cellules nerveuses cérébrales humaines et animales. «Quand nous avons ajouté les molécules extraites du vin et du thé vert, les plaques ne provoquaient plus la mort de ces cellules», rapporte le neurobiologiste. «Elles étaient déformées et ne pouvaient plus s'attacher aux molécules (appelées prions) situées à la surface des neurones.»

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Leeds

JBC

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top