RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Premiers résultats positifs pour un vaccin contre les opioïdes

Aux Etats-Unis, les opioïdes sont devenus un  problème majeur de santé publique : la consommation excessive de ces médicaments fait en effet plus de victimes que les accidents de la route ou les armes à feu dans ce pays, avec plus de 64.000 décès en 2016.

Les chercheurs du Scripps Research Institute (Californie), spécialistes de l’immunothérapie contre les dépendances, ont annoncé les premiers résultats positifs d’un vaccin contre l'abus d'opioïdes. Le vaccin est destiné à bloquer les effets de l'héroïne et du fentanyl chez les patients présentant un trouble de l'usage d'opioïdes.

Cette étude illustre également, les efforts de recherche pharmacologique pour lutter contre la crise des opioïdes : les vaccins anti-opioïdes représentent un domaine de recherche prometteur pour les troubles de l'usage des opioïdes, dont les rechutes et les overdoses, car ils suivent un processus différent des traitements actuellement approuvés par la FDA, tels que la naloxone, la méthadone et la naltrexone, qui ciblent les récepteurs opioïdes.

Le vaccin agit en incitant le système immunitaire à fabriquer des anticorps empêchant les molécules de médicaments, telles que l'héroïne ou le fentanyl, de franchir la barrière hémato-encéphalique et d’atteindre le système nerveux central, ce qui bloque les effets des opioïdes.

De manière similaire à la manière dont le vaccin antigrippal déclenche une réponse immunitaire par le biais d'une exposition au virus de la grippe, les vaccins anti-opioïdes dépendent d'une certaine exposition à des molécules d'opioïdes ciblées pour produire une réponse immunitaire.

Les molécules d'opioïdes ne produisent pas naturellement de réponse immunitaire. Elles sont donc ici liées à des protéines « vecteurs » cliniquement disponibles, pour déclencher cette induction de la réponse immunitaire. Enfin, le candidat vaccin est renforcé d’un adjuvant pour renforcer la réponse immunitaire.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Cell

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top