RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Première mondiale à Pavie dans le traitement du cancer

Des Italiens ont annoncé avoir réussi une première mondiale contre le cancer et guéri un malade par l'ablation temporaire puis la réimplantation de son foie, après un traitement par irradiation nucléaire, a-t-on appris jeudi auprès de l'équipe médico-scientifique à Pavie (nord). "L'intervention a été réalisée il y a exactement un an et le patient se porte très bien. Il n'y a plus de métastases et il a récupéré un foie absolument normal", a indiqué à l'AFP Tazio Pinelli, professeur à l'Institut national italien de physique nucléaire (INFN), section de Pavie. "L'opération permet le traitement intégral de l'organe malade et peut être étendue à tous les organes transplantables: reins, pancréas, poumons", a-t-il ajouté. L'équipe s'apprête à répéter l'intervention "en début d'année, en janvier ou février", pour traiter des cancers du foie, a-t-il annoncé. "Nous avons attendu, car cela ne s'était jamais fait avant", a souligné M. Pinelli, confirmant une information du site spécialisé italien Italiasalute.it. Trois malades âgés d'une trentaine d'années et atteints d'un cancer du foie sont en attente, a-t-il dit. L'opération a représenté l'aboutissement de 15 ans de recherches associant le service de chirurgie du professeur Aris Zonta de l'hôpital San Matteo de Pavie et l'INFN. Elle a été réalisée le 19 décembre 2001 sur un Italien de 48 ans, jugé dans un état désespéré. Il avait subi en 2000 une ablation de l'intestin, à la suite d'un cancer du colon, avant de faire une rechute, et "les médecins lui donnaient encore quatre ou cinq mois à vivre", a raconté M. Pinelli. Lors de l'opération, une échographie a décelé d'innombrables métastases dans le foie. L'organe a alors été traité avec une solution à base d'un acide aminé, la borophénylalanine, ayant la particularité d'être absorbé "six fois plus" par les cellules cancéreuses que par les cellules saines. Le foie a ensuite été extrait, lavé, transporté au réacteur nucléaire de recherche, à Pavie, où il a été "complètement irradié pendant onze minutes" avant d'être rapporté à l'hôpital et réimplanté dans le corps du patient. "Il s'est écoulé 35 minutes" entre le moment où le foie a été extrait et celui où il a été réimplanté, a précisé M. Pinelli. "Au bout de dix jours, toutes les métastases étaient détruites. Les trous laissés dans le foie se sont ensuite progressivement rebouchés avec des tissus normaux", a-t-il ajouté. L'intervention permet d'éviter que certaines petites métastases puissent échapper aux rayons lors du traitement par thérapie nucléaire.

AFP : http://fr.news.yahoo.com/021219/202/2wde7.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top