RTFlash

Un premier TER à batterie électrique sur les rails

C’est une première en Europe. Une rame TER à batterie électrique entame des tests dans le centre d’essais ferroviaires de Bar-le-Duc pour être exploitée dans des conditions identiques à celles d’un service commercial. Confiée par la région Nouvelle-Aquitaine, la rame est sortie de l’usine Alstom de Crespin durant l’été après une première expérimentation concluante.

Le projet de train à batteries a été lancé en 2021 par SNCF et Alstom et avec l’association de cinq régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie Pyrénées-Méditerranée et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il consiste à rendre 100 % électriques les trains construits au début des années 2000 qui fonctionnent actuellement au diesel.

L’objectif : diminuer les émissions de CO2 et les polluants sur les lignes non-électrifiées. Celles-ci sont encore nombreuses : parmi les 15 000 kilomètres de lignes de desserte fine, soit les voies où circulent les principalement les trains régionaux, seulement 1415 kilomètres sont électrifiés, d’après Christian Courtois, chef de département traction électrique au sein de SNCF Réseau. Sur les rames concernées, l’une des stratégies est donc de remplacer les éléments thermiques par des batteries au lithium rechargeable, qui permettent 80 km d’autonomie. Une opération "hautement complexe" précise Alstom. La dernière phase d’essai est programmée sur le réseau ferré national pour décembre 2023 et janvier 2024. Elle doit permettre de s’assurer de la compatibilité avec les infrastructures. Restera ensuite à obtenir les autorisations pour l’exploitation commerciale.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Environnement Magazine

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • bettyking

    29/01/2024

    Thank you very much for writing this piece and sending it to us. We really like what you do io games

  • back-to-top