RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Premier pas vers le développement d’organes humains par transplantation sur les porcs

Une équipe de scientifiques espagnols, dirigés par Juan Carlos Izpisúa, a découvert un nouveau type de cellules-souches capables de s’intégrer dans un embryon animal et de générer n’importe quel tissu humain (neurones, cartilage, cellules cardiaques…) sur-mesure pour chaque patient.

Les nouvelles cellules-souches, baptisées rsPSC (cellules orientées dans l’espace), font partie d’une variété appelée iPS, inventée par le prix Nobel de Médecine Shinya Yamanaka en 2006. Comme les iPS, ces cellules sont aussi malléables que les cellules-souches embryonnaires et ne posent pas les mêmes problèmes éthiques que ces dernières.

Pour les obtenir, il suffit d’un échantillon de peau ou même un simple cheveu qui, avec une culture appropriée, revient à un état primitif pour être converti en tissu que l’on désire former.

Pour l’instant, l’Institut Salk, en collaboration avec la Clinique de Barcelone, la Clinique-Centre de Madrid et l’Université Catholique de Murcie, a réussi à créer une chimère homme-souris, combinaison de cellules à partir des deux espèces. La prochaine étape sera de vérifier qu’il est possible de générer des tissus humains simples via une souris, puis un porc, le meilleur candidat pour héberger nos organes.

Juan Carlos Izpisúa assure que, dans le futur, il sera possible via un échantillon de peau du candidat à la transplantation, d'obtenir les cellules rsPSC et de modifier son génome pour éliminer une maladie existante si nécessaire.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

ABC

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top