RTFlash

Matière

Le premier kilomètre d'autoroute au monde rénové avec du bitume 100 % recyclé

Eurovia, en collaboration avec VINCI Autoroutes, vient de dévoiler la première « route 100 % recyclée » au monde, rendue possible grâce à la conception, en partenariat avec la société Marini-Ermont (groupe Fayat), d’une usine d’enrobés mobile continue innovante (TRX100 %), permettant de recycler de 0 à 100 % d’agrégats d’enrobés.

Une portion d'autoroute a été rénovée entièrement à partir de l’ancien revêtement sur un chantier de l'A10 reliant Bordeaux à Paris. Selon le constructeur, il s'agit d'une première mondiale qui limiterait l'empreinte environnementale des travaux routiers.

Jusqu'à présent, on ne pouvait utiliser que 50 à 60 % d'enrobés recyclés pour façonner de nouvelles routes. Pour dépasser cette limite, Eurovia Grands Travaux a travaillé sur une technologie qui permet la rénovation des chaussées en recyclant à 100 % l'ancien revêtement. En Gironde, dans le cadre d'un chantier de rénovation portant sur 40 km du réseau autoroutier, une portion de 1 km a été rénovée via ce processus. La société applique les principes de l'économie circulaire en utilisant les chaussées existantes en guise de matières premières.

Si le recyclage à chaud des enrobés existe depuis le milieu des années 80, les taux de recyclage n'ont pas dépassé pendant longtemps 20 à 30 %, puis 50 % dans les années 2000. Aujourd'hui, la technologie du 100 % recyclable existe déjà dans des usines fixes mais sur de petits volumes. La nouveauté est le recyclage du bitume sur place, à la vitesse d'un chantier autoroutier et en produisant dans cette usine mobile un enrobé qui répond aux mêmes spécifications de performance qu'une chaussée habituelle.

L'usine mobile installée pour le temps du chantier peut produire entre 250 et 400 tonnes d'enrobés recyclés par heure. Suffisant pour concevoir son utilisation sur de plus grands chantiers. Ce nouveau processus pourrait ainsi limiter l'empreinte environnementale des travaux routiers. En effet, pour fabriquer un kilomètre d'autoroute, il faut environ 30.000 tonnes d'enrobés, habituellement acheminés par camion vers le chantier. Ce type de rénovation réduirait le nombre de ces transports.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurovia

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top